Vietnam Decouverte

Sa Pa & Bac Ha

Une chaîne de montagnes grandioses avec ses villages ethniques

Le pays en forme de S doit beaucoup sa popularité, parmi les voyageurs étrangers, à ses spectaculaires paysages montagneux comprenant des rizières en terrasse et des hameaux de tribus rurales. Sapa, la petite ville de la province Lao Cai située sur un versant de la chaîne Hoang Lien Son qui prolonge l’Himalaya, est le Chamonix des Vietnamiens. Elle se trouve à deux pas du mont Fansipan trônant à plus de 3100 mètres, qui bat le record d’altitude de l’Asie du sud-est. Depuis cette localité, on peut aussi visiter la bourgade de Bac Ha,destination de plus en plus appréciée pour son caractère bucolique et ses marchés multi-ethniques.

Sapa, la petite ville de la province Lao Cai située sur un versant de la chaîne Hoang Lien Son qui prolonge l’Himalaya, est le Chamonix des Vietnamiens. Elle se trouve à deux pas du mont Fansipan trônant à plus de 3100 mètres, qui bat le record d’altitude de l’Asie du sud-est. Depuis cette localité et du proche chef-lieu éponyme Lao Cai, situé à une trentaine de kilomètres, on peut aussi visiter la bourgade de Bac Ha. Cette destination est de plus en plus appréciée pour son caractère bucolique et ses marchés multi-ethniques.

★★★★★

Rizière en terrasse
Les rizières en terrasse font le bonheur des touristes et des photographes
Ascension du Mont Fansipan
Avez- vous envie de conquérir le mont Fansipan? Son sommet culmine à 3143 mètres
Les femmes de l'ethnie Dao Rouge
Hmong, Dao rouge et Gia sont les trois ethnies minoritaires les mieux représentées dans la région de Sapa
Fille hmong procède au processus de séchage
L'ethnie Hmong, un grand repère des minorités vietnamiennes
Escapade à Sapa
Destination idéale pour pour une escapade à la montagne avec des guides locaux

Sapa, un centre de montagne lancé par des Français

Le site de Chapa, alors appelé ainsi, a été créé au tout début du XXème siècle afin d’y établir un sanatorium d’abord réservé aux autorités militaires et coloniales françaises. Il s’agit encore aujourd’hui d’une station climatique prisée pour sa température modérée, à 350 kilomètres au nord-ouest de Hanoi. S’élevant à plus ou moins 1500 mètres selon ses dénivellations très accentuées, elle est protégée des canicules tropicales.

Sapa se trouve aux abords d’un splendide panorama montagneux qui rappelait les Pyrénées à ses fondateurs. Un « administrateur de France à Laokay » nommé « A.Tourrès » fut l’initiateur de ce lieu de villégiature d’été; des archives de l’époque, exposées en vitrine, en témoignent dans le discret office de tourisme. Celui-ci fait face, au loin, à l’église catholique Notre-Dame du Rosaire, bâtie plus tard entre 1926 et 1935.

Aujourd’hui, on se rend à  Sapa en train de nuit de préférence, par la voie ferroviaire également héritée de l’Indochine française et reliant Hanoi à Lao Cai ville. Depuis 2014, une route express à péage – et pas entièrement à quatre voies – facilite aussi l’accès à cette région appréciée pour son relief accidenté, sa végétation colorée et ses caractéristiques humaines.

En effet, l’ancien Chapa et ses villages environnants abritent plusieurs ethnies minoritaires, notamment des Hmong noirs et des Dzao rouges. Elles constituent l’attractivité principale de ce lieu propice aux randonnées de quelques heures ou journées, avec les vallées de rizières en terrasse et les monts à l’infini. Le sommet le plus célèbre, le Fansipan (ou « Phan Xi Păng » pour être plus précis en vietnamien !), est maintenant joignable en téléphérique pour les visiteurs pressés ou peu adeptes des longs « treks ».

Depuis la station climatique, il est également possible de rejoindre Dien Bien Phu pour y visiter ses émouvants vestiges de la Guerre d’Indochine puis passer au Laos. On peut aussi joindre la province de Yunnan, en Chine, par le grand pont frontalier de Lao Cai ville. Mais la visite de Sapa va surtout de pair avec celle de Bac Ha, située à une centaine de kilomètres plus au nord-est. Ce chef-lieu du district portant le même nom se trouve au cœur d’une campagne très pittoresque, sur la route de Ha Giang.

Bac Ha & son marché hebdomadaire

Cette autre région de la province Lao Cai est aussi largement peuplée par des minorités ethniques, notamment des Hmong fleuris, reconnaissables par leurs robes bariolées de plusieurs épaisseurs. Elle présente l’intérêt, par rapport à Sapa et ses environs, d’être moins envahie par les touristes et d’abriter des marchés ruraux encore plus fascinants.

En tout seigneur tout honneur, Bac Ha ville organise et accueille un des plus vastes, variés et animés du Vietnam les dimanche matin. Dans ce bourg somnolent durant la semaine, on baigne dans bien plus qu’un lieu d’échange commercial. Il s’agit d’un carrefour culturel pour la douzaine d’ethnies de la région, venues des vallées et montagnes avoisinantes. Les Hmong fleuris y sont les plus visibles, et on y croise aussi des Nung et des Phu La notamment. On s’y laisse entraîner d’étal en étal en profitant de moments privilégiés de rencontres avec ces autochtones généralement très accueillants, pour découvrir certains de leurs produits et coutumes. Il est possible d’y goûter le « ruou ngo », l’alcool de maïs très populaire dans la région ; plus fort que celui de riz, il est davantage consommé à Sapa comme dans la plupart des contrées du Vietnam. Les amateurs de boucherie chevaline peuvent également se laisser tenter par « le » plat local appelé « thang co », un ragoût de viscères d’équidés. On en voit vendus sur patte au marché, comme les buffles plus bas au bord de la rivière.

Bac Ha offre aussi plusieurs possibilités de faire des randonnées pédestres depuis son chef-lieu, dans les villages alentour comme Ban Pho. On avance au milieu de champs de riz, de pruniers, de patates douces et autres cultures, ainsi que de tombes et cimetières joliment décorés. Dans des bosquets de bambous pouvant faire 20 mètres de hauteur, on remarque parfois des troncs fissurés. Des habitants y ont récupéré des vers comestibles, très appréciés une fois cuits, pour leur saveur. Entre vallées, collines et hameaux traversés, on côtoie aussi des buffles dont la bouse sert parfois de matériau de combustion.

Plus de détails sur cette région, consultez :

  •  

Consultez-nous afin de recevoir des conseils et obtenir les informations nécessaires sur Sapa & Bac Ha. Les experts locaux de l’agence Vietnam Découverte sont à votre disposition pour vous les fournir.

Autres rubriques qui vous intéresseraient :

Si vous avez encore des questions sur «Sa Pa & Bac Ha»

Mme Lan DUONG

  • Infos sur la destination
  • Détails sur les circuits
  • Conseils pratiques

Rejoignez-nous sur

Besoin d'un conseil ?
Vous avez besoin d'informations ?
Vous avez une question particulière ?
Vous ne trouvez pas l'information que vous cherchez ?
Vous souhaitez un devis ?
Alors contactez notre conseillère ! Elle se fera un plaisir de vous aider.
Mme Lan DUONG
Un projet de voyage ?
Faites-nous part de vos envies, nous vous répondrons très vite en vous proposant des programmes sur-mesure ! Nos conseils et devis sont gratuits.
Mme Lan DUONG