Vietnam Decouverte

On parle de NOUS !

Ayant obtenu le «Certificat d’Excellence» de Tripadvisor, Vietnam Découverte est également recommandée par le Guide du Routard dans ses éditions depuis 2014 – 2019, ainsi que par le Lonely Planet en français depuis 2013.

Le Vietnam, que faire & que voir ?

Le Vietnam se visite idéalement en trois semaines, au moins, pas seulement du fait qu’il s’étire beaucoup en longueur. Les destinations majeures sont rapidement joignables, en effet, mais offrent  des attractions de plusieurs ordres, naturels ou historiques. Si vous ne disposez que de 15 jours, nous vous recommandons de découvrir en priorité les sites les plus réputés comme Hanoi, la baie d’Halong maritime ou terrestre, les rizières en terrasse des montagnes du nord, Hoi An et le Delta du Mékong.

Voici une liste « Que faire & que voir » que nous vous proposons au Vietnam. Contactez-nous pour avoir plus amples renseignements.

Hanoi & les deux baies d'Halong

La capitale millénaire du Vietnam et les deux bijoux de la nature situés à proximité nécessitent au moins cinq jours pour les connaître. Tout d’abord la métropole s’explore progressivement depuis son Vieux quartier – et le pittoresque lac Hoan Kiem – avec ses 36 rues appelées d’après les métiers qu’on y exerçait. Le très confucéen Temple de la Littérature, qui fut la première université du pays, se découvre ensuite en s’enfonçant dans une série de portiques et cours. Non loin de là, l’originale Pagode au Pilier unique et surtout le Mausolée de Ho Chi Minh se visitent avec la maison sur pilotis où le père de l’indépendance du Vietnam passa ses dernières années. Quant au Musée d’Ethnographie, il permet de se familiariser avec les 54 minorités ethniques du pays, avant d’en rencontrer certaines sur les hauts plateaux.

À 160 kilomètres au nord-est de Hanoi, des centaines d’îles surgissent dans la baie d’Halong, un archipel de rocs purs ou boisés et verdoyants, inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco. Il se visite en naviguant sur une jonque, si possible dans le cadre d’une croisière pour y passer la nuit. Le coucher du soleil sur les pitons rocheux – approchés en kayak et explorés pour leurs grottes – laisse des souvenirs inoubliables.

Cette « huitième merveille du monde » a un pendant continental à Ninh Binh, aux confins du Delta du Fleuve Rouge. Il doit son surnom de « baie d’Halong terrestre » à ses pains de sucre, aussi splendides que dans le célèbre archipel. À la place de la mer, il y a des plaines alluviales de rivières et rizières qui rendent ce site de Ninh Binh parfois plus spectaculaire que celui du Golfe du Tonkin, notamment avant les récoltes.

Les montagnes du Nord

Le bras de la chaîne himalayenne qui débouche sur le Golfe du Tonkin, avec ses magnifiques paysages de collines gigantesques et de rizières en terrasse, mérite qu’on lui consacre au moins une semaine. Le contact avec les minorités ethniques, des Hmong aux Dzao avec certaines nuits chez elles, dans les maisons sur pilotis de familles Tay par exemple, constitue aussi une expérience unique.

En parcourant tout d’abord l’ouest de ce Vietnam septentrional, on découvre Sapa, la station climatique créée par l’Indochine française. Elle se trouve au milieu de vallées rizicoles spectaculaires à deux pas du mont Fansipan, le plus haut sommet d’Asie du sud-est (plus de 3100 mètres). Puis on rejoint Bac Ha, au cœur d’une campagne très pittoresque, réputée pour ses foisonnants marchés ruraux et ses villageois de la tribu des Hmong fleuris.

L’aile est du nord montagnard offre autant de paysages extraordinaires grâce aux dénivelés de terrains. Ses ethnies en ont fait également une destination majeure, épargnée par le tourisme de masse. La province de Ha Giang y abrite le « géo-parc karstique de Dong Van », qui doit notamment à ses « forêts » de pitons rocheux et au splendide col de Ma Pi Leng le fait d’être encensé par l’Unesco. La région voisine et plus orientale de Cao Bang est un autre haut lieu de « treks » grâce à ses collines ondulantes et sauvages. On peut y rencontrer les très minoritaires mais célèbres Lolo noirs et y admirer les chutes de Ban Gioc. Ce sont les plus grandioses du Vietnam, à visiter avant le lac Ba Be, entouré de falaises calcaires, sur le retour à Hanoi.

La ville de Hué & Hoi An

Les deux villes fluviales, proches des côtes de la Mer orientale, justifient une étape d’au moins trois jours au Centre-Vietnam. Hué est une métropole située à environ 700 kilomètres au sud de Hanoi, où siégèrent les « empereurs » du futur Vietnam au XIXème siècle et dans la première moitié du XXème. Elle est renommée pour sa richesse architecturale grâce à ses palais royaux et ses sites religieux, ce qui lui vaut d’être inscrite au Patrimoine de l’Humanité par l’Unesco.

Dans sa Citadelle impériale et sa forteresse militaire, on explore notamment des anciennes résidences aristocratiques et de jolis jardins. La pagode Thien Mu et les impressionnants tombeaux des empereurs sont d’autres emblèmes de Hué, le long de sa Rivière des Parfums. Il est également possible de découvrir les aussi énormes que spectaculaires grottes de Phong Nha, un peu plus au nord en un ou deux jours supplémentaires.

La poursuite de la route du sud permet de rejoindre en quelques heures Danang et surtout le magnifiquement conservé Hoi An. Cet ancien port a été une importante étape des routes maritimes de la soie entre les XVème et XVIIIème siècles. Des entrepreneurs chinois, japonais, hollandais, portugais et même français s’y installèrent et y édifièrent d’élégantes maisons tout en bois. Elles apportent un charme particulier à la cité également classée par l’Unesco.

Le long de la rive nord et des rues en grande partie piétonnes de Hoi An, les visiteurs connaissent des moments féeriques, notamment à la tombée de la nuit éclairée par les lanternes flottantes. Les balades à vélo dans la campagne environnante laisse également des souvenirs inoubliables, entre rizières verdoyantes et hameaux avec leurs jardins et élevages de crevettes.

La ville de Ho Chi Minh & Dalat

On arrive rapidement à Ho Chi Minh-ville, plaque tournante du Sud, en avion depuis Hué ou Danang. Saigon, comme on l’appelle encore pour désigner en particulier son centre historique et touristique, peut se découvrir en deux journées. Les monuments hérités de la présence française en Indochine font partie de ses « incontournables », notamment la cathédrale Notre-Dame aux briques rouges, l’imposante Poste Centrale et le siège du Comité populaire de la ville. Les visites du Musée des Vestiges de la Guerre et du Palais de la Réunification permettent d’effectuer un retour au cœur de l’Histoire récente du Vietnam. L’exploration de Cho Lon, le quartier chinois, imprègne les visiteurs d’un autre passé, à la fois plus lointain et ancré dans la culture locale, comme dans le très intéressant Musée de la médecine traditionnelle.

Avec deux ou trois jours de plus, un saut rapide en avion sur Dalat permet de se reposer dans cette « ville de l’éternel printemps ». Les colons français en ont fait un lieu de villégiature pour s’évader de la chaleur des plaines. Sa région est appréciée pour les randonnées dans ses collines couvertes de pins, ses cultures de fleurs et ses vergers, avec des cascades jamais loin. On découvre aussi des constructions et monuments hérités des temps de l’Indochine, notamment ses chalets pouvant rappeler ceux des Alpes.

Le Delta du Mékong

Le grand fleuve asiatique débouche à une soixantaine de kilomètres au sud-ouest de Saigon, sous la forme de multiples rivières, canaux et arroyos. Avec les îles ou ilots et les marchés flottants, ils offrent des occasions de faire des excursions uniques, au milieu d’une végétation luxuriante.

Le Delta du Mékong mérite qu’on lui consacre au moins deux ou trois jours, avec ses  curiosités se révélant au fur et à mesure aux visiteurs. Ils y découvrent aussi et surtout le mode de vie « amphibie » de ses habitants, en navigant lors de croisières ou dans des barques. La présence de nombreux sites hérités de la spiritualité ambiante et des invasions successives contribue également à la diversité de ses attractions.

On effectue des belles balades à bicyclette dans des îles bucoliques comme An Binh, au milieu de jolis jardins. Il est également possible de voir dans des usines familiales comment on fabrique des produits dérivés du cocotier, l’arbre emblématique de ces terres, des bonbons aux tapis tissés. Près de Can Tho, la plus grande urbanisation de la région triangulaire, il ne faut pas manquer la visite du marché flottant de Cai Rang. Il est animé, on y trouve de tout, et c’est captivant d’observer les commerçants en train de négocier.

Cette destination présente un intérêt pour ses caractéristiques culturelles, en effet, et pas seulement pour ses paysages luxuriant, irrigués par le fleuve Mékong et ses ramifications. Pour varier les plaisirs, on peut également rejoindre Chau Doc et le Mont Sam tout proche, situés sur la frontière avec le Cambodge. On y visite des sites religieux d’influence chinoise, musulmane (cham), khmère et hindouiste.

Séjour balnéaire sur le littoral ou au large

Le Vietnam offre aussi aux touristes en quête de lieux de repos et d’aventure ses côtes de la Mer de l’Est et du Golfe de Thaïlande. La durée du séjour est à volonté et selon les envies de farniente ! Les plages de Mui Ne, célèbres pour leurs dunes, sont accessibles depuis Saigon en moins de six heures de route. On peut ensuite monter le long du littoral vers Nha Trang et Quy Nhon, plus au nord, également accessibles en avion. Dans chacune de ces deux villes balnéaires, on visite des tours de la civilisation cham, entre deux baignades et plongées.

Plus au sud au large du Delta du Mékong, l’île de Con Dao est un paradis de snorkeling avec ses récifs coralliens à 230 kilomètres et une heure de vol de Saigon. Les Français y avaient installé le fameux bagne de Poulo Condore, devenu un musée chargé d’histoire en pleine Mer orientale.

Il y a aussi de superbes plages tropicales à Phu Quoc, l’île du golfe de Thaïlande située à 15 kilomètres au large du Cambodge. C’est la plus étendue du Vietnam, rapidement accessible en avion. Boisée par des palmiers et cocotiers, elle est également très appréciée pour ses journées ensoleillées et sa tranquillité, loin du tumulte urbain des grandes villes du pays. Phu Quoc est reconnue comme réserve de la biosphère par l’Unesco, et le parc national qui occupe les deux tiers de ses terres la distingue des autres bords de mer.

Consultez-nous afin de recevoir des conseils et obtenir les informations nécessaires sur le Vietnam. Les experts locaux de l’agence Vietnam Découverte sont à votre disposition pour vous les fournir.

Autres rubriques qui vous intéresseraient :

Si vous avez encore des question sur le Vietnam

lan

Mme Lan DUONG,
conseillère en voyages

  • Infos sur la destination
  • Détails sur les circuits
  • Conseils pratiques

Rejoignez-nous sur

Rejoignez-nous sur

Besoin d'un conseil ?
Vous avez besoin d'informations ?
Vous avez une question particulière ?
Vous ne trouvez pas l'information que vous cherchez ?
Vous souhaitez un devis ?
Alors contactez notre conseillère ! Elle se fera un plaisir de vous aider.
Mme Lan DUONG
Un projet de voyage ?
Faites-nous part de vos envies, nous vous répondrons très vite en vous proposant des programmes sur-mesure ! Nos conseils et devis sont gratuits.
Mme Lan DUONG Conseillère voyage