Vietnam Decouverte

Visite et activités à faire absolument dans la Baie d’Halong terrestre

Lorsqu’on voyage au Vietnam, on a visité la baie d’Halong qui est la destination incontournable et très populaire du pays. Mais quelle a été notre surprise de découvrir une autre merveille du Vietnam: Ninh Binh, la baie d’Halong terrestre. Que faire à Ninh Binh dans ce cas là ? On vous montre dans les lignes qui suivent, tout ce qu’il faut faire et voir: des pagodes aux paysages pittoresques, des Dragons à l’ancienne cité impériale, en passant par la météo et les plats à base de chèvre, la spécialité locale.

1. Que faire à ninh Binh 

La Baie d’Halong terrestre“, située à Ninh Binh, à un peu plus de 90km au sud de Hanoi, soit à 1h30-2h de route, cache une richesse inestimable, tant par son paysage magnifique, son histoire impériale, que par sa culture religieuse et ses trésors archéologiques et géologiques.

C’est dans le Delta du fleuve Rouge que notre voyage au Vietnam continue dans le Nord, pour y découvrir les deux patrimoines protégés par l’UNESCO, à savoir les grottes de Tam Coc-Bich Dong et l’ancienne cité impériale de Hoa Lu. C’est durant les époques des dynasties des Dinh et des Le que cette région connut son âge d’or.

Il y a plusieurs types d’hébergement qui de l’hôtel au guest-houses et bungalows, en passant par les écolodges et les resorts. Le choix est immense et l’on choisira en fonction du décor qu’on veut avoir au petit-déjeuner. On peut d’ailleurs goûter à des spécialités locales à base de chèvre sauvages.

1.1. Quoi faire à ninh binh en une journée ?

Le complexe de Trang An et sa région

Que faire à Ninh Binh

Le complexe de Trang An est connu pour ses spectaculaires formations rocheuses et ses pains de sucre, qui se marient élégamment aux rizières et aux cours d’eau. C’est à vélo qu’on a visité ce décor cinématographique où a été tourné les films “Indochine”, avec Catherine Deneuve, et le block-buster “Kong: the Skull Island”, un terrain de jeu grandiose pour un King Kong déchainé.

C’est une promenade d’un peu moins de 3 heures qu’on a préféré prendre, au lieu d’une balade en sampan, cette petite embarcation que les rameuses naviguent avec leurs petits pieds. Il fallait absolument prendre des photos des rizières dont les falaises de karst cachent des grottes innombrables.

Tam Coc et ses grottes cachées

Si Ninh Binh a comme surnom “la Baie d’Halong terrestre“, c’est sans nul doute grâce aux pitons calcaires qui font penser à la célèbre Baie d’Halong maritime très visitée lors d’un voyage au Vietnam, si ce n’est qu’à la différence près qu’ils sont plantés au beau milieu des rizières et que la rivière de Ngo Dong sert de chemin unique à suivre pour découvrir cet espace sublime.

Tam Coc signifie “3 grottes” et c’est en effet les grottes de Hang Ca, Hang Giua et Hang Ba que notre guide-rameuse nous a emmené à travers des grottes formées par l’érosion des roches. Ces grottes cachent parfois des lacs intérieurs que l’on accède par de petites entrées, et il faut baisser la tête pour ne pas se prendre un stalactites millénaire. C’est très rigolo d’évoluer en barque courbé ainsi.

Les montagnes de Hang Mua

De Tam Coc on peut se rendre à vélo au pic de Nui Mua pour grimper les quelques 500 marches afin d’accéder à une vue imprenable de la baie d’Halong terrestre.

La légende raconte que le roi Tran fit construire le temple de Thai Vi (au sud ouest de Nui Mua) et qu’une fois par jour, il venait visiter les femmes chanter et danser dans les nombreuses grottes qu’il baptisa Hang Mua, les grottes de la danse.

On a construit au sommet de ce pic une statue de dragon (le Dragon de Nui Ngoa Long) et une autre de la déesse Quan Am, pour rendre hommage à ce lieu légendaire. Si l’on veut savoir que faire à Ninh Binh pour immortaliser son séjour au Vietnam, c’est aller à son sommet car elle possède un panorama parfait pour prendre des photos des pains de sucre et des rizières de Tam Coc.

La pagode Bich Dong

En continuant un peu plus loin à bicyclette, on traverse des champs de riz et une végétation tropicale verte qui séparent les différents villages tout autour. On croise ici et là des enfants qui flânent avec des canards blancs et des buffles à leur côté. C’est vraiment dans un décor rupestre unique en son genre que l’on arrive à la pagode de Bich Dong, qui est en fait un ensemble de trois pagodes, la pagode inférieure, la pagode au milieu et la pagode supérieure. Cette pagode troglodytique (construite à même la roche) date de 1428 par deux moines bouddhistes.

On y accède par un petit pont de pierre qui surplombe un bassin d’eau rempli de feuilles de lotus: un décor parfait pour prendre des selfies. Le chemin monte vers les trois pagodes au milieu des arbres centenaires de la montagne de Jade qui donna son nom de Bich Dong, et dont le sommet où se trouve la pagode supérieure donne une vue exceptionnelle sur les falaises de karst.

Le parc ornithologique de Thung Nham

Le lendemain matin, très tôt dans la journée, on a fait une dernière petite balade en vélo en direction du parc écologique de Thung Nham, un véritable paradis pour les oiseaux migrateurs et les amoureux de la nature. Ce n’est pas très loin de Ninh Hai, là où nous avons mangé un succulent plat au chèvre avant d’y passer la nuit. C’est au beau milieu d’une forêt tropicale que se trouve le parc avec son petit étang parfait comme refuge pour les quelques 46 espèces d’oiseaux protégés. On aime à observer cette biodiversité dans leur milieu naturel.

La cité impériale de Hoa Lu

On a terminé notre escapade en allant flâner à Hoa Lu, là où se trouve ce qui reste de l’ancienne capitale impériale, aujourd’hui classée patrimoine mondial de l’UNESCO.

Après la troisième occupation des Chinois sur le territoire vietnamien, une guerre civile s’ensuivit qui mena Dinh Tien Hoang au pouvoir. La région de Hoa Lu fût choisi comme capitale de ce qui va devenir plus tard le Vietnam et une cité impériale vit le jour. La reine Duong Van Nga est le trait d’union entre la dynastie des Dinh et celle du nouveau empereur Le Dai Hanh, de la dynastie des Le, car elle fût l’épouse de l’ancien et du nouveau empereur ! Des Temples ont été construits pour leur rendre hommage. Ils faut absolument visiter les tombeaux des empereurs Dinh Tien Hoang et Le Dai Hanh, ainsi que de leur épouse commune, la reine Duong Van Nga.

Hoa Lu fût la capitale du Dai Co Viet au Xème et XIème siècles avant d’être transférée à Thanh Long, l’actuelle Hanoi, par le roi Ly Thai To en 1010.

1.2. Que faire à Ninh Binh pour voyager plus loin ?

Outre les incontournables de Trang An et de Tam Coc, Ninh Binh possède des milieux naturels paisibles loin des sentiers battus comme les parcs de Van Long et de Cuc Phuong, ainsi que des centres spirituels de Bai Dinh et de Phat Diem.

La pagode Bai Dinh, lieu de pèlerinage bouddhiste le plus populaire du Vietnam

Au pied des montagnes de Bai Dinh se dresse un complexe de temples de plus de 1000 m2, qui est un haut lieu de pèlerinage des Bouddhistes du Vietnam. On peut aussi prendre l’ascension de la montagne pour découvrir les pagodes situées en son sein, ou rester dans la grande cour d’où l’on voit la tour imposante appelée stupa de Bai Dinh, et la surprenante statue de 100 tonnes de Maitreya (Di Lac en vietnamien), qui succédera à l’enseignement du Bouddha Shakyamuni.

La forêt inondée de Van Long

Tout au Nord de Trang An se trouve la réserve d’oiseau de Van Long. C’est une bonne destination si on veut savoir que faire à Ninh Binh hors des sentiers battus. Ainsi, on peut visiter les quelques 30 grottes durant 2 heures de balade en petite barque et prendre des photos des oiseaux migrateurs venus se réfugier sur les sommets des arbres de la forêt inondée. C’est un spectacle exceptionnel qu’on admire l’hiver loin du tourisme de masse.

La réserve nationale de Cuc Phuong

Complètement excentré de Ninh Binh, le parc naturel de Cuc Phuong fût le premier parc national du pays et est la plus grande réserve de  biodiversité du pays avec près de 100 espèces de mammifères recensés dont les primates langurs.

Mais plus surprenant encore se trouvent les preuves de la présence d’un autre primate vieux de 7 000 à  12 000 ans, l’homme. En effet, on y a découvert des grottes et des tombes humaines, ainsi que des outils pour couper ou écraser, à base d’os, de pierre et de coquillage, qui montre que cette région fût un coin de mer il y a très longtemps.

La cathédrale de Phat Diem

Le catholicisme fît son apparition durant la colonisation française et elle fût notamment tres active dans la région de Ninh Binh. C’est le pere Pierre Tran Luc qui ordonna la construction de la paroisse de Phat Diem en 1865, avec sa cathédrale de style gothique mais qui mélange à la foid l’art vietnamien, chinoise et européenne, et qui sera depuis 1892 le plus grand complexe catholique du Vietnam.

>>> Jetez un coup d’œil à notre meilleur itinéraire en une journée à Ninh Binh

2. Meteo Ninh Binh

La météo à Ninh Binh, comme en France, qui est un pays tempéré, peut se distinguer en quatre saisons: l’hiver, le printemps, l’été et l’automne. Cependant, il n’y a pas ce qu’on pourrait appeler l’hiver avec de la neige, ni une véritable similitude quand on parle d’été, qui est lié à la chaleur, et d’automne, qui est lié à la pluie.

Ainsi, bien qu’on puisse avoir effectivement quatre saisons, elles ne sont pas identiques à des pays tempérés comme en Europe.

La saison sèche, qui dans les grandes lignes correspond à l’hiver pour mieux se rappeler, va de novembre à mars et est marquée par des températures fraîches entre 19 et 26°C, si on les met en rapport à la température moyenne du Vietnam; humide mais très peu pluvieuse; et pour finir brumeuse.

Le printemps, qui ne dure qu’un mois, en l’occurrence ici le mois d’avril, correspond à la transition entre les deux saisons principales.

La saison des pluies qui va d’avril à octobre, est marquée par un temps pluvieux en permanence, une forte humidité et des températures très élevées. On peut le superposer à l’été en France bien que les caractéristiques sont très différentes.

L’automne, qui est la deuxième transition entre la saison des pluies et la saison sèche, se trouve au mois d’octobre.

Les mois les plus chauds et les plus humides sont juin, juillet et août. Il faut s’attendre à des tempêtes au mois de septembre.

La saison basse, qui correspond à trois mois très peu touristiques et dont les hébergements sont les moins chers, se trouve en novembre, décembre et janvier. La température tourne autour des 20°C, mais les nuits sont relativement froides.

3. La meilleure période pour visiter le Ninh Binh

À Hang Mua, la récolte a lieu entre fin mai et début juillet. C’est à cette période qu’on a de très bonnes opportunités de prendre des photos des champs de rizières aux couleur vert émeraude de Ninh Binh qui contrastent à merveille avec les pains de sucre de Tam Coc et de Trang An. Il y aussi à voir dans ces régions, mais surtout à la pagode de Bich Dong, l’éclosion des lotus, un moment magique qui a lieu au mois de juin.

La baie d'Halong terrestre est le paradis pour les familles 👨‍👩‍👧‍👦 ▶ Réservez maintenant vos vacances de rêve au Vietnam à prix réduits: https://bit.ly/2XdBG3c

Geplaatst door Vietnam Découverte - Agence de voyage sur mesure au Vietnam op Donderdag 13 juni 2019

Mais c’est aux mois de septembre et octobre qu’on a les meilleures clichés à prendre sur les champs de Ninh Binh qui sont d’un jaune or resplendissant. Les rizières de Tam Coc et de Trang An sont les meilleures toiles de fond des cartes postales sur la baie d’Halong terrestre.

À Trang An et à Bai Dinh, il faut s’attendre à une forte affluence des pèlerins bouddhistes après le Têt et aux mois de février et mars surtout. Ils viennent pour le nouvel an lunaire y prier pour le bonheur, la chance et la prospérité. Il faut réserver à l’avance pour ne pas avoir de surprise si vous allez à la baie d’Halong terrestre. Que faire à Ninh Binh pour éviter la foule ? On suggérera la forêt inondée de Van Long comme alternative, ou bien aller visiter l’ancienne cité impériale de Hoa Lu.

Si vous visitez les grottes de Trang An, de Tam Coc et de Van Long, en sampan, la meilleure période se trouve aux mois d’avril et de mai. On a une remontée progressive des températures et c’est le début de la saison des pluies. La couverture nuageuse tarde à s’installer. À savoir qu’il n’y pas d’ombre sur ces petites embarcations. Que faire à Ninh Binh à ce moment là alors ? Il faut penser à apporter un chapeau -voire un parapluie qui fera office de parasol comme les Vietnamiens savent si bien le faire- des lunettes de soleil, de la crème solaire et une bouteille d’eau. De plus, comme généralement les balades au milieu des rivières et des rizières durent entre 2 et 3 heures, il faut bien recharger les batteries des appareils photo, des smartphones et des tablettes.

Êtes - vous prêt à découvrir Ninh Binh et le Nord magnifique du Vietnam?

À voir aussi