Vietnam Decouverte

+84 904 333 717 (Hotline/ WhatsApp)

Que faire, que voir à Ha Giang ?

La belle région de Ha Giang  vous offre tellement de choses à voir et à faire. Nous vous proposons ci-dessous des activités qui sont incontournables :

★★★★★

Massif Tay Con Linh
Géo-parc karstique Dong Van
Col Ma Pi Leng

Randonnée dans le massif Tay Con Linh

La chaîne de montagne située non loin de Ha Giang ville est l’épicentre d’une des trois régions de la province à la topographie si variée. On y trouve le sommet le plus haut du nord-est, portant son nom Tay Con Linh et autour duquel il y a des opportunités de « trek » délicieux pour les yeux.

Pour profiter pleinement de la nature environnante et des rencontres avec la population locale, il faut faire au moins une douzaine de kilomètres de marche. Ce parcours permet de contempler des paysages magnifiques avec les formations rocheuses et la végétation luxuriante s’étendant à l’horizon. On passe par des fermes et habitations isolées de tribus Dzao, Tay et Nung, en faisant des splendides photos de rizières en terrasse, de palmiers « lataniers » (dont les feuilles sont utilisées pour faire les toits des constructions) sur les hauteurs verdoyantes et imposantes.

Les minorités ethniques se partagent le territoire selon le relief, en quelque sorte, les premières arrivées étant installées dans des terres plus agraires. À l’instar de la famille Tay chez qui vous dormez, au pied du massif, et découvrez des modes de vie ancestraux. Dans sa maison au toit de chaume sur pilotis, côtoyant les rizières, vous serez intrigué par le bassin aquacole ou par son alambic servant à faire de l’alcool de riz et de maïs. Vous aurez aussi le plaisir de partager ses repas avec des spécialités locales comme le poisson « ca chep », une carpe argentée, nourrie par des herbes du lieu.

Plus haut durant la randonnée, avec le son de cours d’eau ou de cascades en bruit de fond, on croise essentiellement des Dzao rouge (pour la couleur du tissu qui coiffent leurs femmes). Entre autres occupations, ils accompagnent leurs enfants à l’école ou bien sont affairés dans leurs champs. On traverse aussi des forêts dont la fraicheur humide est agréable, tout en continuant d’apercevoir des paysans penchés et isolés dans des rizières forcément peu étendues à cause des pentes. On est époustouflé par leur endurance physique, déjà perceptible avec leur aisance pour se déplacer, chaussés de simples tongs.
Une pause pique-nique permet de déjeuner avec des ingrédients locaux, préparés par vos logeurs Tay, en buvant une tasse de thé vert offerte par des Dzao du lieu. Une autre particularité de ces derniers est que leurs femmes mariées sont reconnaissables en se rasant les sourcils et le front. Les célibataires encore « sur le marché » sont ainsi repérables par leur pilosité !

Vous rencontrerez également des planteurs de cardamome, culture constituant un des principaux revenus du Tay Con Linh avec celle des théiers centenaires. On peut se fournir directement chez les producteurs de ce condiment aux qualités gustatives ainsi que médicinales, car il facilite la digestion.

Déjà des questions sur quoi faire et voir à Ha Giang» ? Cliquez ici pour nous contacter rapidement !

Découverte du géo-parc karstique de Dong Van

Ce plateau situé à l’extrême nord du Vietnam est un territoire dans lequel les scientifiques ont recensé une centaine de vestiges géologiques. Sa « forêt » de pitons calcaires est parsemée de hameaux pittoresques et de champs de riz ou d’autres cultures, aussi plaisantes pour les yeux que les formations rocheuses.

On y entre depuis Ha Giang ville par une « Porte du ciel » permettant de rejoindre Quan Ba, dont les fameuses collines jumelles ne passent pas inaperçues ; selon une légende, elles représentent les seins d’une fée obligée d’abandonner son bébé. Entre les pains de sucre à l’infini, un arrêt à Nam Dam, petit village Dzao, offre l’occasion de faire une pause aussi bucolique qu’exotique. On y remarque des maisons typiques en torchis, matériau idéal pour se protéger du chaud en été et du froid en hiver. Vous pouvez être logé dans une d’elles, chez l’habitant, afin d’en savoir plus sur les us et coutumes de cette minorité ethnique. Le marché dominical du bourg voisin de Tam Son, avec ses bestiaux, vaut également le détour.

La route est fascinante avec ses formations karstiques et les rizières en terrasses, rendant sa sinuosité agréable. Dans cette région au climat tempéré, on peut visiter aussi l’ancienne résidence des rois Vuong, avec son style influencé par la Chine toute proche. Elle est située sur une petite colline dans la vallée Sa Phin, derrière la « porte du ciel ». Cette dynastie de Hmong régnait autrefois dans la région, enrichie par le commerce de l’opium, et a dû quitter le pays du fait de sa trop grande proximité avec les colons français, quand ces derniers sont partis.
On atteint le bourg de Dong Van, surplombé par des pics calcaires, au bout de 120 kilomètres. C’est le point de départ pour franchir le spectaculaire col de Ma Pi Leng, offrant un des plus beaux panoramas de toute l’Asie du sud-est, avec au loin la rivière Ngo Qué, en contrebas. On longe un tronçon particulièrement sinueux et abrupt, conduisant à Meo Vac.
Ce chef-lieu est, comme Dong Van, une petite ville dépourvue de monuments ou de sites faisant une attraction touristique en soi. Mais la présence de différentes ethnies minoritaires, les jours de marché en particulier, avec leurs tenues très colorées, leur apporte un charme certain. De même lors de leurs fêtes traditionnelles, à l’occasion du nouvel an et de l’arrivée du printemps, par exemple, pour souhaiter des récoltes prolifiques.
À noter aussi, aux alentours de Meo Vac, le marché de l’amour de Khau Vai. Il s’agit d’un évènement annuel permettant aux jeunes de trouver leur futur(e) conjoint(e) parmi les membres de leur ethnie n’habitant pas dans le même village, ou au sein d’autres tribus de la région. Si le couple parvient à s’arranger, le mariage a lieu peu après.

Passage du col Ma Pi Leng

À quelques kilomètres de Dong Van ville – et aussi de la Chine à vol d’oiseau – le Ma Pi Leng plonge dans l’impressionnant canyon de la rivière Nho Qué, sur plus de 400 mètres de profondeur. Le paysage fait de pains de sucre et de rochers noirs, avec des plantations ou des herbes sauvages très diverses, est probablement le plus spectaculaire du Vietnam. On croit se trouver à 3000 mètres au-dessus du niveau de la mer, au moins, alors que l’altitude est de moitié moindre.

Ma Pi Leng signifie « nez du cheval » en langue locale, en référence aux amis de l’homme qui arrivaient essoufflés, épuisés après avoir passé cet immense obstacle. D’ailleurs, un monument commémore les milliers d’ouvriers, généralement issus des minorités ethniques de la région, à l’origine de ces lacets aujourd’hui asphaltés, à flanc de montagne. Ils ont construit durant les années 1960 cette « Route du Bonheur » qui a tant facilité depuis la vie des autochtones, en reliant les bourgs de Dong Van et Meo Vac sur une vingtaine de kilomètres.
Dans un des versants, on peut gravir un sentier assez abrupt et caillouteux, longeant des champs de maïs, patate douce, haricot et arachide notamment. Il permet d’accéder à un village perdu, habité par des Hmong blancs dont les enfants vous accueillent avec enthousiasme. La principale activité de leurs parents, hors de l’agriculture, est le tissage du chanvre, comme vous pourrez le constater de vos yeux.

Durant la randonnée, on croise également des femmes vêtues de toutes les couleurs, faisant partie du paysage tout comme la rivière Nho Qué serpentant au loin. Elles travaillent de façon souvent acrobatique dans leurs champs très escarpés. Le bruit de leurs coups de serpes forme un fond sonore fréquent pendant la randonnée ; il permet de noter leur présence à l’oreille, avant les yeux.

On traverse aussi des petites vallées jonchées de sublimes rochers noirs, couvertes de bambous ou de plantations de maïs, chanvre et choux. Des porteurs de fardeaux vous dépassent nonchalamment, paisibles comme leur environnement naturel. Leurs cargaisons contiennent notamment des aliments pour le bétail ou bien des tiges et feuilles de maïs destinées aux feux des cuisines familiales des maisons éparpillées.

Consultez-nous afin de recevoir des conseils et obtenir les informations nécessaires sur Ha Giang & Dong Van. Les experts locaux de l’agence Vietnam Découverte sont à votre disposition pour vous les donner.

Autres renseignements sur Ha Giang en cliquant ici :

Si vous avez encore des questions sur «Ha Giang & Dong Van»

Mme Lan DUONG

  • Infos sur la destination
  • Détails sur les circuits
  • Conseils pratiques

Rejoignez-nous sur

Besoin d'un conseil ?
Vous avez besoin d'informations ?
Vous avez une question particulière ?
Vous ne trouvez pas l'information que vous cherchez ?
Vous souhaitez un devis ?
Alors contactez notre conseillère ! Elle se fera un plaisir de vous aider.
Mme Lan DUONG
Un projet de voyage ?
Faites-nous part de vos envies, nous vous répondrons très vite en vous proposant des programmes sur-mesure ! Nos conseils et devis sont gratuits.
Mme Lan DUONG Conseillère voyage