Sanctuaire de My Son, trésor de culture près de Hoi An

Sanctuaire de My Son, trésor de culture près de Hoi An

12/12/2019363 views

Le sanctuaire de My Son, près de Hoi An est considéré comme l’un des complexes de temples les plus importants, les plus beaux et les plus célèbres d’Asie du Sud-Est. On le compare souvent avec d’autres temples historiques en Asie du Sud-Est, tels que Bagan en Birmanie, Angkor Wat au Cambodge, Borodudur à Java en Indonésie ou Ayutthaya en Thaïlande.

sanctuaire de My Son
Instagram@luca.m.schneider
Le sanctuaire est vraiment un lieu saint qui reflète la religion, la culture et les réalisations architecturales de l’ancien Royaume de Champa. My Son est un grand complexe comprenant un certain nombre de monuments religieux, de temples et de tombeaux situés dans une large vallée (environ 2km de long) entourée de montagnes.

Ce serait un grand regret si vous venez à Danang ou à Hoi An, dans le centre du Vietnam, sans rendre visite à My Son. Maintenant, découvrons la beauté et les valeurs de ce site du patrimoine mondial de l’UNESCO !

Vue d’ensemble du sanctuaire de My Son au Vietnam

Le sanctuaire de My Son est situé près du village de Duy Phu, district de Duy Xuyen, province de Quang Nam, dans le centre du Vietnam, à environ 50 kilomètres au sud-est de Danang et à environ 10 kilomètres de la ville historique de Tra Kieu.

Ce complexe de temples s’étend sur une vallée d’environ 2 kilomètres de large et est entouré de deux chaînes de montagnes qui constituent le bassin versant de la rivière sacrée Thu Bon. L’emplacement confère au site archéologique de My Son son importance stratégique dans l’histoire, car il est bien gardé par le mur naturel de montagnes rocheuses.

Histoire du sanctuaire de My Son

My Son est un complexe de temple hindou – indien construit par la communauté Champa. Le Royaume de Champa était connu comme un pays indépendant qui existait longtemps à travers de nombreuses périodes, de 192 à 1832, sous différents noms tels que Lam Ap (192-757), Hoan Vuong (757-875), Chiem Thanh (875- 1471) et Panduranga – Champa (1471-1832).

Entre le 4ème et le 13ème siècle, ce sanctuaire unique recevaient ses origines spirituelles de l’hindouisme du sous-continent indien. Sous cette influence, de nombreux temples ont été construits pour être dédiés aux divinités hindoues telles que Krishna et Vishnu, mais surtout à Shiva. Principalement utilisés par les Champa comme lieu de culte, capitale politique et religieuse du royaume de Champa pour cette époque, My Son était également l’endroit où les rois et les chefs religieux étaient inhumés.

sanctuaire de My Son
Avec la chute de ces royaumes au début du XIXe siècle, le sanctuaire de My Son a été négligé pendant des siècles. Ce complexe de temple a été redécouvert par les Occidentaux en 1885 lorsque les Français y sont arrivés.

Les premiers travaux de documentation, de fouilles et d’inventaire ont été effectués par Henri Parmentier et ses collègues au cours d’une période de 12 mois (1903 – 1904). Donc, à ce moment-là, le site archéologique de My Son était composé de 72 monuments classés en 13 groupes. Les groupes de temples étaient classés par date de construction estimée, ainsi que des éléments uniques différenciant les structures, facilitant ainsi l’enregistrement et la documentation des temples.

Pourtant, pendant la guerre du Vietnam, les Viet Cong a utilisé My Son comme une base stratégique et, par conséquent, le site a été largement bombardé par les Américains. Après cela, le nombre des monuments a été ramené à 17, répartis en huit groupes différents.

Le sanctuaire de My Son et ses ruines sont perçus comme les constructions les plus importantes de la civilisation du Champa. Par exemple, il décrit de manière unique les échanges culturels qui avaient lieu à l’époque, avec une société autochtone s’adaptant aux influences culturelles extérieures, à savoir l’indouisme indien.

C’était la principale raison pour laquelle le sanctuaire de My Son a été déclaré site du patrimoine culturel mondial de l’UNESCO en 1999.

Ce qu’on peut faire dans le sanctuaire de My Son

Visite du musée du sanctuaire de My Son

Avant de vous rendre dans le complexe des temples, nous vous recommandons tout d’abord de visiter le musée du sanctuaire de My Son, situé à 100 mètres derrière la billetterie. Avec une exposition permanente et thématique, il fournit des informations historiques, archéologiques et religieuses sur My Son et la civilisation de Cham. L’entrée au musée est gratuite et constitue une bonne idée de le vérifier car cela vous permettra de mieux comprendre ce que vous allez voir.

sanctuaire de My Son

En face du musée se trouve le pont et la route menant au complexe de My Son. Bien qu’il soit tout à fait possible de se rendre sur le site à pieds, vous pouvez également prendre l’un des bus électriques gratuits qui partent fréquemment. Vous pourrez ainsi économiser votre énergie pour vous promener dans les environs et profiter la beauté historique et mystérieuse des temples.

Admiration de la beauté architecturale du sanctuaire My Son

Outre les caractéristiques religieuses qui reflètent profondément les valeurs culturelles du sanctuaire de My Son, l’architecture est la caractéristique la plus frappante de ce site du patrimoine mondial.

Ce site archéologique est unique avec ses créations influencées par le style indien. À chaque étape de l’histoire, chaque temple a été construit pour rendre hommage à une dynastie différente. Il reflète donc son propre style architectural avec des impressions différentes et des caractéristiques uniques.

Avec de nombreux temples et monuments exceptionnels, il vous faudra peut-être une demi-journée pour découvrir toute la beauté de My Son.

Vous pourrez observer d’anciens sculptures, tombeaux ainsi que reliques. Si vous êtes intéressé par l’histoire ou par l’art, c’est une bonne occasion de découvrir et d’apprendre le design unique des complexes de temples, qui font vivre une civilisation prospère du passé.

sanctuaire de My Son
Le complexe des temples du sanctuaire de My Son comprennent 3 parties: une base solide de tour qui exprime la parole des êtres humains, le corps de la tour représentant le mot mystérieux et sacré de l’esprit, et la tour supérieure représentant la manière de communiquer avec des symboles de la vie quotidienne tels que les fleurs, feuilles, animaux, etc.

Les premiers temples du complexe de My Son ont été construits en bois au 4ème siècle, mais ont été détruits par un incendie massif dont la cause exacte est encore inconnue. Les prochains rois ont également reconstruit ces temples en bois, puis en briques sans mortier et enfin en calcaire.

La majorité des structures qui restent de nos jours à My Son sont en brique rouge. Même les sculptures décoratives sur les temples Cham ont été sculptées directement sur les briques elles-mêmes, plutôt que sur des dalles de grès insérées dans des murs en briques comme on peut voir par exemple dans le temple cambodgien de Bakong, construit au IXe siècle.

Actuellement, les techniques de construction utilisées pour construire le sanctuaire de My Son ne sont pas complètement comprises. Les problèmes qui n’ont pas été complètement résolus incluent des problèmes concernant le tir des briques, le mortier entre les briques et les sculptures décoratives trouvées sur les briques.

Instagram@jessicarblair
Tous les monuments restants à My Son sont considérés comme des édifices religieux et sont classés en 4 types :

– Un kalan est un monument en brique, généralement sous la forme d’une tour, utilisé pour abriter une divinité.

– Un mandapa est un couloir d’entrée contigu à un sanctuaire.

– Un kosagrha ou “maison de pompiers” est une construction, généralement avec un toit en forme de selle, utilisée pour abriter les objets de valeur appartenant à la divinité ou pour cuisiner pour la divinité.

– Un gopura est une tour-porte menant à un complexe de temples muré.

Au début de ses études à My Son en 1899, Henri Parmentier a découvert les vestiges de 71 temples. Il les a classé en 14 groupes, dont 10 groupes principaux composés chacun de plusieurs temples.

À des fins d’identification, il a assigné une lettre à chacun de ces groupes principaux: A, A’, B, C, D, E, F, G, H, K. Dans chaque groupe, il a attribué des numéros aux édifices qui le composent. Ainsi, “My Son E1” fait référence à l’édifice de My Son appartenant au groupe “E” auquel le numéro “1” a été attribué. Ces groupes de temples décrivent six sur sept styles artistiques et phases de développement de l’héritage architectural et artistique de Champa.

Outre les ruines architecturales, vous pouvez profiter de la beauté de la nature environnante, de la fraîcheur pure et de l’atmosphère calme.

Prix d’entrée : environ 150 000 VND (~ 7 – 8 USD)

Heure d’ouverture : tous les jours de 6h30 à 17h00

Découverte de la performance locale dans le sanctuaire de My Son

En plus d’admirer la beauté d’une structure spectaculaire, ce serait une erreur si vous visitez My Son mais manquez la mystérieuse danse Shiva ici, dérivée de la mythologie hindoue. Dans l’espace calme de la vallée sacrée, les visiteurs semblent fascinés par la danse Shiva. Vous apprécierez la façon dont les danseurs démontrent toute leur souplesse, leur attrait et leur mystère.

La musique Cham est un élément très spécial de la danse Shiva. C’est un produit spirituel cristallisé à partir d’un empire et d’une culture puissants qui ont prospéré il y a des centaines d’années.

sanctuaire de My Son

Cette danse religieuse loue le pouvoir de Shiva de détruire les forces obscures telles que les tigres, les serpents et le nain Muyalaca. Selon l’hindouisme, Shiva est l’un des 3 dieux les plus puissants: le dieu de la destruction (Shiva), le dieu de la stabilité du monde (Vishnu) et le dieu de la création (Brahma).

Pour les Cham, la danse Shiva est un art avec des éléments religieux et mystiques extrêmement attractifs pour les visiteurs. Des danses sont exécutées dans l’espace sombre et brumeux à côté du temple pour créer une superbe combinaison qui ravit les touristes.

Conseils pratiques

– Situé à une cinquantaine de kilomètres à l’ouest de la vieille ville de Hoi An, la sanctuaire de My Son est accessible à une heure environ de route. L’excursion à travers le site du Royaume du Champa se fait en une demi journée depuis Danang ou Hoi An.

– Pour éviter de rester coincé dans la foule tôt le matin, vous pouvez visiter le sanctuaire de My Son dans l’après-midi, à partir d’environ 14h00.

– Lorsque vous passez devant la billetterie, faites attention aux affiches accrochées au mur qui expliquent l’histoire de My Son. Cela vous aidera à découvrir ce patrimoine, surtout si vous envisagez de l’explorer sans guide professionnel.

sanctuaire de My Son

– Vous devriez regarder les prévisions météorologiques pour apporter les objets nécessaires tels qu’un chapeau, un parapluie ou un imperméable. N’oubliez pas d’apporter de l’eau potable et des chaussures de sport avec lesquelles vous vous sentez à l’aise.

– Il existe 4 grands groupes de temples à visiter au sanctuaire de My Son (A, B, C et D). Vous commencerez par le C puis le B considéré comme le centre du site; le D qui est un groupe un peu disparate et endommagé, et enfin le A.

– Vous ne devriez parcourir que sur le sentier balisé et ne pas vous aventurer seul dans la forêt luxuriante, car un processus de déminage est encore en cours dans la région de My Son.

Voici quelques informations intéressantes sur le sanctuaire de My Son, site du patrimoine mondiale de l’UNESCO. Ce site archéologique est vraiment l’une des destinations culturelles et historiques les plus importantes, les plus belles et les plus célèbres du Vietnam ainsi que d’Asie du Sud-Est.

Si vous êtes en train ou envisagez de faire un voyage au Vietnam, ne ratez pas ce complexe de temples spectaculaire et mystérieux, qui reflète la religion, la culture et les réalisations architecturales de l’ancien Royaume de Champa, une civilisation et un empire puissant qui ont prospéré il y a des centaines d’années.

 

Les articles susceptibles de vous intéresser :
Top 5 des meilleurs endroits pour le trekking au Vietnam

Top 5 des meilleurs endroits pour le trekking au Vietnam

Dans cet article, découvrez un panorama des meilleurs treks et randonnées au Vietnam, ainsi qu’une liste des destinations les plus prisées pour le trekking au Vietnam.

09/09/20204.045 views
Tout ce qu’il faut savoir sur Bac Ha : quand partir, choses à voir et à faire ?

Tout ce qu’il faut savoir sur Bac Ha : quand partir, choses à voir et à faire ?

Bac Ha est une région entre rizières en terrasse et montagnes où vivent plusieurs groupes d’ethnies dans des villages traditionnels. Venez découvrir cette région ou le temps s’est arrêté et ou l’authenticité est au rendez-vous. Vous vous demandez quels sont les sites à visiter à Bac Ha ? Quand partir à Bac Ha lors d’un voyage au nord du Vietnam ? Consultez notre article pour connaître les réponses à vos interrogations.

01/09/20204.042 views
Mu Cang Chai et tout ce qu’il faut savoir avant de partir

Mu Cang Chai et tout ce qu’il faut savoir avant de partir

Les images des fascinantes rizières en terrasse de Mu Cang Chai vous font rêver ! Une folle envie de partir voir ces rizières et vivre des expériences authentiques avec la population locale vous gagne ! Quand faut-il partir et quelles sont les diverses activités possibles ? Vous trouverez tout ce qu’il faut savoir sur cette destination de renom dans cet article.

06/08/20204.034 views
Guide pour un circuit Nord Vietnam et Laos réussi

Guide pour un circuit Nord Vietnam et Laos réussi

Toutes les découvertes culturelles, naturelles et les expériences d’un circuit Nord Vietnam et Laos. Cet article vous révèlera tout ce qu’il y a à voir et à vivre lors d’un circuit Nord Vietnam et Laos.

04/08/20204.032 views
Trucs et astuces pour réussir sa croisière baie d’Halong

Trucs et astuces pour réussir sa croisière baie d’Halong

La baie d’Halong, l’une de sept merveilles naturelles du monde depuis 2011, fait rêver de nombreux voyageurs du monde. Une croisière baie d’Halong vous promet des souvenirs mémorables ! Vous vous demandez comment organiser cette croisière ? Cet article vous guidera pour concevoir la croisière de vos rêves.

03/08/20204.031 views
Circuit Laos Cambodge : À la découverte des splendeurs de lIndochine

Circuit Laos Cambodge : À la découverte des splendeurs de l'Indochine

Que voir et que faire lors d’un circuit combiné Laos Cambodge ? Vous trouverez dans cet article tout ce qu’il faut savoir pour bien organiser son circuit combiné Laos Cambodge, ce qu’il faut découvrir et les expériences à vivre.

03/08/20204.030 views
Quels sites à découvrir pendant un Circuit Sud Vietnam 10 jours ?

Quels sites à découvrir pendant un Circuit Sud Vietnam 10 jours ?

Nos conseils et astuces pour une découverte efficace et authentique du Sud du Vietnam. Cet article vous révèlera des expériences et choses à voir et à découvrir lors d’un Circuit Sud Vietnam 10 jours.

30/07/20204.029 views
Tout ce qu’il faut savoir sur Ha Giang Vietnam : météo, choses à voir et à faire, quand partir ?

Tout ce qu’il faut savoir sur Ha Giang Vietnam : météo, choses à voir et à faire, quand partir ?

Vous souhaitez vous rendre à Ha Giang Vietnam pour une visite mais vous ne savez pas ce qu’il y a à voir et à faire? Cet article vous aide à trouver des réponses à toutes ces questions concernant Ha Giang Vietnam.

27/07/20204.027 views
Vietnam en novembre : une bonne période pour partir ?

Vietnam en novembre : une bonne période pour partir ?

Vous souhaitez éviter la foule des vacances d'été et pensez partir au Vietnam en novembre ? Guide pratique et bons plans sont au rendez-vous dans notre article !

22/07/20204.025 views
Bien organiser son circuit Nord Vietnam 15 jours : que voir et que faire

Bien organiser son circuit Nord Vietnam 15 jours : que voir et que faire

Nos conseils les plus pertinents pour une découverte réussie des destinations et activités authentiques du Nord Vietnam en 15 jours

17/07/20204.022 views
Nous contacter Demande sur messure
gop top