Voyage travers le temps : la fabuleuse histoire du tramway à Hanoi

Voyage travers le temps : la fabuleuse histoire du tramway à Hanoi

07/05/2020470 views

Hanoi, et le Vietnam en général, ne sont pas réputés pour être des modèles en termes de transports en commun. Dans le pays du Dragon, les scooters sont légions et les traditionnels cyclo-pousses peinent à survivre. Pour se déplacer d'une province à l'autre, peu de choix sont disponibles, à part quelques bus, le réseau ferroviaire peu développé, et l'avion pour les plus grandes distances. Pour se déplacer en ville, mieux vaut compter sur ses pieds pour les petits trajets, sinon, les scooters et autres mototaxis sont souvent privilégiés. Mais, fût un temps où la capitale disposait d'un autre moyen de transport : le tramway. Aujourd'hui, voyagez à travers le temps et l'histoire à la découverte du vieux tramway à Hanoi !

La naissance et l'apogée du tramway à Hanoi

Difficile d'imaginer un tramway circuler au milieu des rues de Hanoi, et pourtant, les années 80 ont vu la capitale s'équiper d'un réseau de trolleys électrique. À cette époque, les rues hanoïennes étaient tranquilles, bien loin de l'agitation d'aujourd'hui, et les habitants se déplaçaient principalement à pied ou à vélo.

tramway à hanoi

Durant les années 80, il y eu une forte demande de déplacement de la part des résidents en banlieue, de ce fait, les autorités coloniales hanoiennes de l’époque ont pensé faire installer un réseau de tramway similaire à celui de Saïgon qui était actif et avait fait ses preuves depuis de nombreuses années déjà. Ainsi, un premier plan du réseau fut dessiné en 1894 et le gouvernement l’approuva dès 1899. Les progrès techniques permirent de moderniser le système de traction du tramway, en remplaçant la traction « hippomobile » (le tramway était tracté par des chevaux), par un câblage suspendu. Le tramway électrique de Hanoi était né.

La première ligne du tramway à Hanoi, fut en opération dès le 13 septembre 1900, en pleine période de colonisation française, et reliait le lac Hoan Kiem à Thuy Khue. Jusqu’en 1929, le réseau de tramway électrique disposait de 6 lignes au total, la plus longue étant celle entre le lac de Hoan Kiem et Ha Dong. La gare centrale se situait tout près du lac de l’Épée, dont l'emplacement central permettait à la population de facilement rejoindre les alentours de la capitale. Chaque ligne permettait de relier le centre-ville et la banlieue, pour un prix tout à fait modeste.

A l'époque, le transport automobile était un véritable trésor que seuls les riches pouvaient s’offrir. De ce fait, les tramways étaient principalement utilisés par les ouvriers, les marchands et les étudiants en raison de leurs tarifs bon marché. Le tramway devint rapidement le moyen de transport le plus populaire de l'époque.

Les tramways comportaient généralement deux ou trois voitures, et on pouvait y trouver une première classe ainsi qu'une deuxième classe, la différence entre les deux résidant dans le fait que les voitures de la première classe étaient équipées de sièges rembourrés, doublant ainsi le prix du billet, là où la deuxième classe ne disposait que de sièges en bois.

Les tramways commençaient à circuler dès 5h du matin, au rythme des nombreux marchands ambulants qui se déplaçaient de la banlieue jusqu'au centre-ville, emplissant les voitures de marchandises et de petits-plats parfumés et savoureux. Il était commun de croiser des marchands transportant de lourds paniers remplis raviolis de Thanh Tri, de jeune riz gluant du village de Vong ou encore de nouilles en tout genre. Dans la journée, on trouvait dans les tramways d'autres sortes de marchandises, comme des bonbons, des épingles à cheveux ou encore des médicaments.

Le déclin et la disparition du tramway à Hanoi

Bien que le tramway fût très populaire et particulièrement apprécié par les habitants, au bout de presque un siècle, il arriva à ses limites.

Dans ses premières années de mise en service, le réseau de tramway de Hanoi, construit et maintenu par la Compagnie des Tramways Electriques d’Hanoï et extensions (CTEH), a eu du mal à se départir de ses problèmes financiers continus, qui se soldèrent par une opération déficitaire jusqu'en 1913. Et, même si les choses se sont arrangées par la suite, les bénéfices sont cependant restés relativement modestes, empêchant un entretien adéquat du matériel, mais aussi de la voie, de la caténaire et des bâtiments. En 1929, le réseau devint de plus en plus délabré, et la CTEH passa le relais à la Compagnie des Tramways du Tonkin (CTT), qui modernisa de grands tronçons de voies et de caténaires et qui commanda des ensembles de tracteurs et de remorques de deuxième génération de remplacement en France.

tramway à hanoi

Contrairement au réseau de tramway de Saigon, celui de Hanoi continua de fonctionner pendant près de 30 ans après l’indépendance et perdura jusque dans les années 1990. Cependant, en raison du développement économique et social, il ne pouvait plus répondre aux demandes des locaux, et devenait de moins en moins rentable. Victime de la modernisation de la ville et de la détérioration du matériel de transport, il fût rapidement démantelé au profit de l'arrivée de nouveaux engins motorisés accessibles à tous. Ainsi, la ligne 1 arrête son service en 1982, et les autres ne tardent pas à suivre. La dernière à fermer est la ligne 4, qui s’éteint en 1993, au tournant du renouveau économique du Đổi Mới.

Xam, le chant du tramway à Hanoi

Le tramway à Hanoi était connu pour ses concerts éphémères, où chanteurs et musiciens ambulants performaient le chant Xam pour gagner un peu d'argent.

La mélodie de Xam est une musique traditionnelle du Nord Vietnam, qui emprunte ses sonorités à d’autres styles de musique folklorique vietnamienne tels que le Quan họ ou le chant alterné. Le Xam du tramway était uniquement chanté dans les tramways de Hanoi, le plus souvent par des pauvres ou des artistes handicapés qui s’accompagnaient d’un «đàn nhị», sorte de petit violon à deux cordes, ou d’un tambourin. Les paroles reflétaient souvent la dureté de la vie, mais elles étaient parfois plus poétiques et en évoquaient alors sa beauté. «L’étudiant lettré», «la joie d’être à Hanoi», «le vrai paysan», «le poisson rouge qui nage en virevoltant»… évoqueront certainement des souvenirs à ceux qui ont eu la chance de connaître le vieux tramway à Hanoi.

En 2012, une manifestation organisée par le musée des femmes vietnamiennes en coordination avec l’association du patrimoine de Hanoi a permis aux visiteurs de (re)découvrir ce chant particulier et d'en apprendre plus sur ce pan méconnu de la culture vietnamienne. La première étape consistait à distinguer le «Xam des tramways» et le «Xam» traditionnel, dont la différence se manifeste principalement à travers les paroles, les instruments et la tenue des artistes.

Ainsi, on distinguait les chanteurs de «Xam des tramways» par leur tenue principalement composée de marron et leurs signes distinctifs comme le port de casques coloniaux de lunettes noires. Quant aux chanteuses, elles portaient des tuniques de couleur claire et des jupes qui descendaient jusqu’aux genoux.

En ce qui concerne la musique en elle-même, les chansons du «Xam des tramways» étaient de courte durée et d’un rythme rapide. Elles étaient ainsi parfaitement adaptées à la durée des trajets du tramway.

Le tramway à Hanoi aujourd'hui

Le tramway a définitivement disparu de Hanoi en 1993, et ne reverra peut-être jamais le jour, car aujourd'hui, les grands travaux de réhabilitation des transports publics de la capitale se tournent vers le métro. Ce projet de grande envergure prévoit ainsi la construction de 9 lignes de métro dont deux sont aujourd’hui en construction : la ligne n°3, dite ligne pilote, reliant la gare centrale aux quartiers centre-ouest avec un premier tronçon de 12,5 km et cofinancée par la France (prêts de la Direction Générale du Trésor et de l’Agence Française de Développement), ainsi que par la Banque Asiatique de Développement et la Banque Européenne d’Investissement.

tramway à hanoi

La ligne 3 est le projet le plus important jamais financé par l’aide française au Vietnam : 514 M€, qui correspondent à près de la moitié du coût total du projet, dont la vocation à également pour but de constituer une vitrine du savoir-faire des entreprises françaises en matière de transports urbains (ingénierie, matériel roulant, signalisation, équipements de voie et de stations...), soulignant ainsi les bonnes relations entre la France et le Vietnam.

La ligne 3 signe les prémices d'un chantier d'envergure ; le réseau devrait comporter cinq lignes à l'horizon 2030. La construction de la partie aérienne de la ligne est aujourd’hui bien avancée et la mise en service du métro de Hanoi est prévue pour la fin de l'année 2021 selon le calendrier actuel. A noter que les voitures, d’une vingtaine de mètres de long, pourra accueillir 236 passagers dont 94 assis, et sont pensées pour résister aux conditions climatiques du Vietnam, notamment la mousson.

Les articles susceptibles de vous intéresser :
Thu phap : Introduction à l’art de la calligraphie vietnamienne

Thu phap : Introduction à l’art de la calligraphie vietnamienne

La calligraphie Vietnam, appelée « Thu phap » en vietnamien, est une forme d’expression artistique populaire dans la culture vietnamienne.

26/10/20204.084 views
Mam tom ou pâte de crevette, le fleuron de la cuisine vietnamienne

Mam tom ou pâte de crevette, le fleuron de la cuisine vietnamienne

Parmi plus de 100 types de sauces vietnamiennes, Mam tom est la sauce préférée des locaux. Lisez cet article pour en savoir plus sur cette sauce magique !

13/10/20204.077 views
Tet Trung thu : Tout savoir sur la fête de la lune au Vietnam !

Tet Trung thu : Tout savoir sur la fête de la lune au Vietnam !

Tet Trung thu a lieu tous les ans le 15 ème jour du 8 ème mois du calendrier lunaire, en septembre ou octobre. Elle se célèbre toujours durant une nuit de pleine lune, ce qui lui vaut le surnom de Fête de la lune ou du Festival de la lune de récoltes.

22/09/20204.051 views
Bun bo Hue, histoire et recette de l’une des meilleures soupes de nouilles du monde

Bun bo Hue, histoire et recette de l’une des meilleures soupes de nouilles du monde

Connu comme l’une des meilleures soupes de nouilles du monde, Bun bo Hue est un plat signature de Hué. Découvrez cette quintessence culinaire de la ville impériale dans notre article!

14/09/20204.047 views
Les secrets du non la, le chapeau conique traditionnel du Vietnam

Les secrets du non la, le chapeau conique traditionnel du Vietnam

Découvrez tous les secrets de non la ou chapeau conique, véritable emblème du pays, accessoire indispensable des paysans vietnamiens pour se protéger du soleil et de la pluie pendant les travaux dans les rizières.

03/09/20204.044 views
Tatouage au Vietnam :  Un art ancré dans lhistoire vietnamienne

Tatouage au Vietnam : Un art ancré dans l'histoire vietnamienne

Le tatouage Vietnam a une longue tradition datant depuis des milliers d'années. Lisez cet article pour en savoir plus sur son histoire et comment se tatouer au Vietnam!

03/09/20204.043 views
Drapeau Vietnam : l’histoire et lévolution fascinante du symbole national au cours des siècles !

Drapeau Vietnam : l’histoire et l'évolution fascinante du symbole national au cours des siècles !

Comme tous les autres pays du monde, le Vietnam dispose d'un drapeau national officiel. Mais le pays en forme d’un grand S possède encore plein d’autres types de drapeaux, celui du régime politique et ceux des religions et croyances populaires, aussi intéressants et curieux les uns que les autres. Découvrez dans cet article tous ces drapeaux vietnamiens suivis de leurs origines et significations.

26/08/20204.040 views
Nuoc mam, la sauce miracle vietnamienne à base de poisson fermenté

Nuoc mam, la sauce miracle vietnamienne à base de poisson fermenté

Le nuoc mam est la célèbre sauce vietnamienne à base de poisson fermenté et fait partie intégrante de la cuisine locale. Découvrez sans plus attendre tous les secrets de la sauce star du Vietnam à goûter absolument lors de votre voyage au Vietnam !

21/08/20204.039 views
Top 11 des temples et pagodes à visiter absolument au Vietnam

Top 11 des temples et pagodes à visiter absolument au Vietnam

Le Vietnam abrite un bon nombre de temples et de pagodes où se mêlent différentes religions. Découvrez dans cet article, la liste des pagodes et temples Vietnam les plus grandioses du nord au sud du pays !

17/08/20204.037 views
Peinture vietnamienne et tout ce que vous ne savez peut-être pas encore

Peinture vietnamienne et tout ce que vous ne savez peut-être pas encore

Peinture Vietnam – Un aperçu général, des représentations folkloriques traditionnelles à la peinture contemporaine

14/08/20204.036 views
Nous contacter Devis sur mesure
gop top