Une balade sur les traces des vestiges français au Vietnam

Une balade sur les traces des vestiges français au Vietnam

Mis à jour le 14-12-2021

Cent ans environ de présence française en Indochine ont laissé des empreintes indélébiles dans le paysage urbain du Vietnam. Désireux d’inscrire la puissance coloniale dans la pierre, les autorités coloniales françaises entreprirent dès leur arrivée la réalisation de nombreux ouvrages architecturaux montrant l’envie d’une présence coloniale durable au Vietnam. Du nord au sud du pays, découvrez cet impressionnant patrimoine de l’architecture française au Vietnam, témoin de la présence française en Indochine.

1. Hanoi, sanctuaire de l’architecture française au Vietnam

Palais présidentiel hanoi
Palais Présidentiel au centre-ville de Hanoi - Photo : Torbjorn Toby Jorgensen

Siège du pouvoir colonial où trônait la superbe résidence du gouverneur général d’Indochine, aujourd’hui devenue Palais Présidentiel, Hanoi abrite le plus important patrimoine de l’architecture française au Vietnam du pays et même d’Asie du Sud-Est. Il suffit de se balader dans le centre historique de Hanoi pour pouvoir admirer cet héritage architectural français. Rendez-vous dans la rue Trang Tien, anciennement rue Paul Bert, qui part du ravissant lac Hoan Kiem, pour découvrir le majestueux Opéra de Hanoi. Construit en 1911, il est un éminent représentant de l’architecture française, largement inspiré par l’Opéra Garnier de Paris.

Opera de Hanoi dans la nuit
L'Opéra de Hanoi éclairé dans la nuit - Photo : Vu Long

Dans ce quartier, se trouve une grande concentration d’ancien bâtiments coloniaux de style classique comme l’ancienne banque d’Indochine, la résidence du gouverneur du Tonkin avec en face le magnifique Hôtel Métropole et son imposante façade blanche immaculée qui cache plus d’un siècle d’histoire que vous pouvez tout visiter en faisant une balade en cyclo-pousse. Un peu plus loin, se trouve la cathédrale Saint Joseph. De style néogothique, l'église-mère de l'archidiocèse d'Hanoi a été construite en 1886 et demeure l’un des grands édifices coloniaux de la capitale millénaire du Vietnam.

Cathédrale de St Joseph Hanoi
Cathédrale de St Joseph situé dans les vieux quartiers de Hanoi - Photo : John Ragai

Direction Ba Dinh, un autre quartier de Hanoi pour apprécier d’autres vestiges de l’architecture française au Vietnam. Baladez-vous dans le magnifique boulevard Phan Dinh Phung bordé d’arbres et de villas centenaires de différents types architecturaux. Vous pourrez ensuite voire l’ancien lycée Albert Sarrault et surtout l’ancien musée Louis Finot devenu le Musée national d’histoire vietnamienne et l’ancien bâtiment des finances devenue Ministère des Affaires Etrangères. Ces deux magnifiques édifices sont des oeuvres de l’architecte français Ernest Hébrard qui, à partir de 1921, lance à Hanoi le style indochinois qui se veut une osmose de l’architecture traditionnelle locale et du style occidental et une harmonisation avec l’environnement naturel et le mode de vie local.

Musée national d''Histoire vietnam
Musée national d'Histoire vietnamienne, autrefois le musée Louis Finot - Photo : chrisgj6

L’une des icônes architecturales françaises de Hanoi c’est bien évidemment l’ancien pont Paul Doumer, rebaptisé pont Long Bien, qui enjambe le fleuve Rouge. Cette carcasse rouillée d’acier a été construite entre 1898 et 1902 sous l’impulsion de Paul Doumer, gouverneur général de l’Indochine. La réalisation fut confiée à une entreprise française spécialisée dans la construction des ponts, Daydé et Pillé, et non à Eiffel comme on a trop souvent tendance à croire.

Pont de Long Bien
Pont de Long Bien illuminé dans la nuit - Photo : Vu Long

Mis en service en 1903, le pont permettait à la voie ferrée de passer sur la rive gauche du fleuve Rouge, puis de filer vers le nord, au port commercial de Haï Phong et vers la Chine. Bombardé à multiples reprises de 1967 à 1972 pendant la guerre du Vietnam, le pont Long Bien a fait l’objet de nombreuses réparations. Les trains l’empruntent toujours et il n’est ouvert à la circulations qu’aux piétons et aux deux roues. Très photogénique, Vietnamiens et voyageurs de passage sont nombreux à se rendre sur ce pont mythique pour prendre de très beaux clichés de cette dentelle d’acier. À la découverte Top 7 des ponts les plus impressionnants au Vietnam.

2. Les églises des provinces de Ninh Binh et Nam Dinh

Situées à plusieurs dizaines de kilomètres au sud de Hanoi, les provinces de Ninh Binh et Nam Dinh sont le berceau du catholicisme au Vietnam et abrite l’une des plus grandes concentrations d’églises au monde. Toutes ne font pas partie intégrante du patrimoine de l’architecture française au Vietnam mais ont largement été influencées par l’architecture religieuse française. Sur les quelques 1200 églises recensées dans la région, beaucoup ont été construites après 1954 et le départ des français mais selon le style gothique ou roman français.

A voir la cathédrale de Bui Chu, la deuxième plus vieille église du secteur, datant de 1885, qui se distingue par son imposante façade de style gothique jaune délavée par les intempéries. La basilique de l'Immaculée-Conception de Phu Nhai est beaucoup plus vieille, datant de 1866, mais reconstruite dans les années 1930 après un cyclone et restaurée dans les années 2000 après avoir souffert des bombardements américains pendant la guerre du Vietnam.

Eglise Phat Diem Ninh Binh
Église Phat Diem, un marriage de l'architecture des pagodes et celle des églises cathoiques à Ninh Binh 

La plus spectaculaire est sans nulle doute la cathédrale de Phat Diem. Le plus grand ensemble architectural catholique du pays a été édifié en 1891 par Pierre Tran Luc, un prêtre vietnamien, plus connu sous le nom de Père Six. Vingt quatre années furent nécessaires pour achever la dizaine d’ouvrages en pierre et en bois construits dans un style mariant l’architecture des pagodes bouddhiques et des églises catholiques françaises. Il a été classé monument culturel et historique par le Ministère de la Culture en 1988. Ne manquez pas de vous y rendre lorsque vous séjournerez dans l’époustouflante « baie d’Halong terrestre » de Tam Coc.

3. Les anciennes maisons dans les vieux quartiers de Hoi An 

Avec l'architecture de la Chine, du Japon et du Vietnam, les constructions de Hoi An reflètent la profonde influence de la France. C'est l'architecture française préservée dans les vieilles maisons et boutiques qui rendent la vieille ville unique et impressionnante. En effet, il est facile de remarquer qu'il y a pas mal de maisons-tubes jaune couvertes de mousse avec des toits en tuiles. Elles furent construite aux XVIIIe et XIXe siècles, mais certaines remontent à l'époque où la ville a vraiment prospéré au XVIe siècle. La plupart des maisons de Hoi An sont peintes en jaune, avec des boiseries bleues ou vertes, et disposent de vérandas, de balcons et de volets en bois. 

Ancienne maison Hoi An
Une ancienne maison au coeur des vieux quartiers de Hoi An - Photo : Anderson Porfírio Trindade

4. Dalat, ancienne station climatique de l’époque coloniale

Dalat Vietnam, la « ville du printemps éternel » perchée à 1500 mètres d’altitude sur le plateau de Lang Biang dans les Hauts Plateaux du Centre est une ancienne station climatique de l’époque coloniale créée au début du XXème siècle sous l’impulsion du gouverneur général de l’Indochine française, Paul Doumer, et de son ami le célèbre docteur Alexandre Yersin. Station de villégiature très prisées des colons, Dalat possède un patrimoine de l’architecture française au Vietnam exceptionnel.

Gare de Dalat
La gare central de Dalat au style Art Deco - photo : Nguyen Quang Ngoc

Il vous suffit de vous balader en ville pour pouvoir admirer des villas et des chalets construits au siècle dernier par les Français et rappelant le style de plusieurs régions de France : Normandie, Bretagne, Savoie, Provence ou Pays Basque. A son apogée, Dalat comptait près de 750 villas, le dernier empereur du Vietnam y avait sa résidence, de style Art Déco, qui est aujourd’hui ouverte à la visite.

Lycée Yersin à Dalat
Le lycée Yersin à Dalat 

Lors de votre séjour à Dalat, ne manquez d’aller admirer l’ancien Lycée Yersin, le Couvent des Oiseaux, la cathédrale tout de rose vêtue aux vitraux fabriqués en France à Grenoble, à la maison Balmet, l’ancien Lang Biang Palace, l’ancienne résidence du gouverneur général construite par Paul Veysseyre en 1937, l’Institut Pasteur, la poste centrale ou l’ancienne gare, copiée sur le modèle, en plus petit, de celle de Deauville.

5. Les œuvres architecturales coloniales à Saigon

La poste centrale Saigon
La poste centrale de Saigon - Photo : Toshio

Ho Chi Minh ville, capitale économique du pays a connu un essor fulgurant qui a été fatal malheureusement à beaucoup d’anciens bâtiments coloniaux. Un grand nombre a été détruit pour ériger des buildings portant un sacré coup au patrimoine de l’architecture française au Vietnam d’Ho Chi Minh Ville. Mais rassurez-vous, il reste encore aujourd’hui de beaux vestiges architecturaux de la présence française dans l’ancienne capitale de la Cochinchine. Le district 1 est le quartier où se concentre la grande majorité des édifices coloniaux. Il vous suffit d’emprunter la rue Dong Khoi vous pouvoir admirer certains des plus emblématiques bâtiments coloniaux de la ville.

rue catina Saigon
L'ex rue Catina, actuellement rue Dong Khoi, en 1966 et aujourd'hui

L’ex rue Catinat était du temps de l’Indochine française l’artère principale de Saigon. Au début de la rue, au port, se trouve l’Hôtel Majestic, construit par l’homme d’affaires chinois Hui Bon Hoa en 1925 dans le style des hôtel de la Côte d’Azur l’établissement offre toujours une façade blanche éblouissante. En remontant l’ex rue Catinat on passe devant le Grand Hôtel ouvert en 1930 puis l’on arrive devant l’Opéra de Saigon.

Opera de Saigon
L'Opéra de Saigon - Photo : GavinZ

Conçu par l'architecte Félix Olivier, la construction a été réalisée en 1900, influencée par le style flamboyant de la troisième République française. C’est le plus ancien théâtre du Vietnam, reconnaissable par sa belle façade richement décorée, inspirée du musée du Petit Palais inauguré la même année en France.

Cathédrale de Notre-Dame à Saigon
Cathédrale de Notre-Dame à Saigon - Photo : Trung Võ

Juste à côté de l’Opéra de Saigon se trouve le mythique Hôtel Continental. Inauguré en 1880, sa terrasse était le rendez-vous du tout Saïgon où écrivains, journalistes, officiers, politiques et aventuriers en tout genre s’y pressaient et la terrasse bruissait des rumeurs et des intrigues de toute l’Indochine. Un peu plus loin, on débouche sur la cathédrale Notre Dame. Inaugurée elle aussi en 1880, la cathédrale, de style roman révisé, mélangé au style gothique et basé sur le modèle de Notre-Dame de Paris, a été construite avec des briques rouges fabriquées et importées de Toulouse. A voir également l’'Hôtel de ville de Ho Chi Minh Ville, un palais construit par l'architecte français Paul Gardès de 1902 à 1908, superbement  illuminé le soir par les services d'éclairage de la ville de Lyon.

Hôtel de ville Saigon Ho Chi Minh Ville
Hôtel de ville Saigon au coucher du soleil - Photo : Tu Le

Autre réalisation architecturale incontournable, le marché Ben Thanh inauguré en 1914 et qui, rassemblant aujourd’hui pas moins de 6000 commerçants, est un haut lieu de l’activité commerciale de la ville. Aquelques dizaine de mètres du marché vous pouvez admirer le musée des Beaux Arts qui se trouve dans une superbe demeure coloniale édifié en 1929 par l’architecte français Rivera pour l’entreprise d’une richissime famille chinoise. Découvrez 10 lieux d'intérêt à visiter à Ho-Chi-Minh Ville.

Marché de Ben Thanh
Marché de Ben Thanh

6. Les pépites du delta du Mékong

Fin de notre voyage à la découverte du patrimoine de l’architecture française au Vietnam dans le delta du Mékong où subsistent quelques beaux vestiges de la présence française au Vietnam. Ceux-ci sont plus rares mais n'en restent pas moins d'une élégance exceptionnelle comme cette magnifique villa de deux étages du début du XXème siècle qui a été reconvertie en restaurant à Cai Be, le Longanier. C'est à Sa Dec que l'on le plus admirer d'anciennes demeures coloniales.

Cette ville fluviale est connue pour avoir accueilli durant son adolescence la romancière française Marguerite Duras dont la mère était la directrice de l'école des jeunes filles. De cette adolescence en Cochinchine, elle nourrira son célèbre roman "l'Amant". D'ailleurs c'est à Sa Dec que l'on peut visiter la maison de cet amant, l'ancienne maison de M. Huynh Thuy Le qui mêle harmonieusement les architectures française, vietnamienne et chinoise.

L''ancienne maison de Huynh Thuy Le
L'ancienne maison de Huynh Thuy Le,  le premier amant de l'écrivaine français Marguerite Duras

A Sa Dec, il faudra fouiner pour trouver de vieilles demeures coloniales souvent défraîchies mais qui distillent un charme fou. A Go Cong, destination véritablement hors des sentiers du delta du Mékong, connue des Vietnamiens pour avoir vu naître Nam Phuong, épouse de l’empereur Bao Dai et dernière impératrice de la dynastie Nguyen, vous pouvez admirer l’ancienne maison du chef de la province construite en 1890 qui se distingue à la fois par son architecture romane importée de France et par sa décoration typiquement locale.

ancienne maison Go Cong
Palais de Doc phu Hai, l’ancienne maison du chef de la province, à Go Cong - photo : vnexpress

Jusqu'à aujourd'hui, les vestiges français résistent encore et toujours au temps, tantôt à l’abri dans des musées tantôt lieux de vie, tout en mariant avec l'architecture locale.

Pour en savoir plus sur l'archiecture traditionnelle vietnamien, vous pourriez aimer cet article : Un aperçu général sur l’architecture et les types de maisons du Vietnam

Mots clés: , ,
Cet article vous est utile ? Laissez - nous vos commentaires ou questions !
Vous aimerez aussi :
Voyage Vietnam : Dernières nouvelles sur la réouverture des frontières
Voyage Vietnam : Dernières nouvelles sur la réouverture des frontières
Deux mois après la réouverture des frontières, le gouvernement vietnamien a décidé de supprimer la dernière condition sanitaire d’entrée au vietnam à partir du 15 Mai 2022. Ainsi, les voyageurs étrangers peuvent venir dans le pays SANS BESOIN de présenter le résultat d’un test négatif pour le SARS-CoV-2. Un pass sanitaire et une assurance Covid ne sont plus demandés selon la dernière décision des autorités. 
Nghia Lo, une belle échappée au pays de lethnie Thaï
Nghia Lo, une belle échappée au pays de l'ethnie Thaï
Loin des mégalopoles noyées dans la brume, Nghia Lo est une bourgade aux paysages d'estampe, aux rizières pittoresques. Elle baigne dans une mosaïque de minorités ethniques chaleureuses comme les Thaï, offrant un monde à part, surprenant avec sa simplicité préservée
Transport Vietnam: Comment se déplacer au Vietnam?
Transport Vietnam: Comment se déplacer au Vietnam?
Vous avez prévu de passer vos vacances dans le pays en forme de dragon et vous souhaitez y visiter plusieurs villes ou régions? Dans cet article, nous vous présentons comment se déplacer au Vietnam pour mieux organiser votre séjour
Hoang Su Phi, Vietnam - 5 questions avant dy aller
Hoang Su Phi, Vietnam - 5 questions avant d'y aller
La région la plus intacte de la province de Ha Giang, Hoang Su Phi, est un district frontalier apprécié pour ses paysages naturels majestueux, immaculés, et ses magnifiques chaînes de hautes montagnes. Cet article vous livre une série d’informations pratiques sur ses sites à ne pas manquer.
Dalat, une oasis climatique et un héritage colonial dans les tropiques
Dalat, une oasis climatique et un héritage colonial dans les tropiques
Connue comme « la ville du printemps éternel » en raison de sa météo agréable et de ses fleurs appréciables, Dalat forme avec sa région un « incontournable » du Vietnam
Devis sur mesureRenseignement