Ratanakiri - Perle Brute Du Tourisme Cambodgien

Ratanakiri - Perle Brute Du Tourisme Cambodgien

Bon à savoir

Quand partir à Ratanakiri ?

S’y rendre de novembre à mars est la meilleure période pour profiter pleinement des activités à l’est du Cambodge. Pendant la saison pluvieuse, de juin à septembre, les déplacements sont compliqués, voire impossibles, car les pluies sont denses et les chaussées, très glissantes.

En langue Khmère, le nom Ratanakiri est formé de deux mots : Ratana - « perle » et Kiri - « montagne ». Ratanah Kiri signifie donc "montagne de pierres précieuses"

Que faire & que voir à Ratanakiri

Randonnées pédestres à Ratanakiri

Randonnées pédestres à Ratanakiri

Les randonnées à pied à Ratanakani sont le meilleur moyen d’explorer les forêts vierges, de découvrir les villages ethniques et de séjourner au cœur de paysages insolites. Cette région aux milles cascades offre aux voyageurs la possibilité de randonner de un à plusieurs jours, au milieu des paysages atypiques et de partir à la rencontre de nombreuses minorités ethniques. Il est conseillé d’être accompagné d’un guide local car les pancartes ne sont pas forcément mises à jour. La visite du village Ta Veng demande 3-4 h de marches (balade facile). Si vous souhaitez accéder au village Ven Sai, cela nécessite 5-6 h de marche.
Villages ethniques

Villages ethniques

Peu peuplée, Ratanakiri est le foyer d’une douzaine d’ethnies proto-indochinoises : Braos, Préou, Krouengs, Kachak, Jaraï, Kaco… Ces communautés sont toutes animistes et leurs us & costumes ancestrales sont encore bien préservées. A environ 35 km au nord de Ban Lung se trouvent l’authentique village Ven Sai, de la minorité chinoise Hakha, et le village Koh Teak, connu pour ses tombeaux ornés de totems en bois, somptueusement sculptés et ses belles statues. Ne manquez pas de visiter le village Kroeung, qui se distingue par son architecture unique et ses maisons de célibataires. Il s’agit de petites cabanes sur pilotis pour les célibataires Direction Andong Meas, la région la plus reculée, située à l’est de Ratanakiri. Vous y découvrirez les villages de l’ethnie Jarai, réputée pour être des maîtres de l’art funéraire totémique.
Ville de Banlung

Ville de Banlung

Banlung est, depuis 1979, la capitale provinciale de Ratanakiri. Cette ville rouge, qui sert de point de départ pour les sites touristiques les plus populaires de la région, n’a pas de réel intérêt, hormis son marché ethnique. Chaque jour, tôt le matin, les Kroeung, Tompuon, Jaraï… viennent des villages aux alentours et se réunissent pour échanger leurs produits.
Le lac de Yeak Lom

Le lac de Yeak Lom

Caché au cœur d’une forêt luxuriante, peuplée d'oiseaux, le lac de Yeak Lom est exceptionnel. On y voir les traces d’un vieux cratère âgé de 700 000 ans. Ce très beau lac préservé, dans la région de Ratanakiri, mesure 50 m de profondeur, 800 m de diamètre et est entouré de 5 villages ethniques des tribus Tampuen, Lon, Lapoe, Sil, Chree, et Phnom. Les voyageurs apprécient de se baigner dans l’eau claire du lac, de randonner 2.5km le long du lac et de s’aventurer plus loin dans la forêt pour y découvrir des chutes d’eau spectaculaires, des villages ethniques ou bien visiter un musée d’artisanat qui met en valeur la richesse de l’artisanat régional.
Cascade de Cha Ong

Cascade de Cha Ong

Provenant de la source de la montagne de Phnom Svay, la cascade de Cha Ong se jette sur une hauteur de 20 mètres. Durant la saison des pluies, elle devient la plus haute cascade de Ratanakiri. Après avoir suivi un chemin, bordé de plantations verdoyantes d’hévéas, vous y découvrirez une belle piscine naturelle turquoise, parfait pour vous détendre ou vous baigner au milieu d’un décor très pittoresque.
Cascade de Katieng

Cascade de Katieng

Katieng est le nom d’une jolie cascade, donnée par les minorités ethniques Kreung du village Ka Kieng. Depuis le ruisseau de Kotung, elle se jette sur une hauteur de 10 mètres, formant un spectacle impressionnant avec ses chutes puissantes. C’est la plus belle cascade de la région de Banlung. Les voyageurs peuvent profiter d’une baignade dépaysante, au beau milieu d’une piscine naturelle, entourée de bosquets de bambous géants.
Parc national de Virachey

Parc national de Virachey

Situé à 50 km de Ban Lung, le parc national de Virachey, créé le 1er Novembre 1993 par le Ministère cambodgien de l’Environnement, est devenu l’un des parcs remarquables de l’ASEAN en 2004. Avec une superficie de 3.380 km2, le parc est si large que plusieurs parties n’ont pas encore été explorées. C’est effectivement le plus grand parc du Cambodge qui possède une flore abondante et exceptionnelle : forêts denses, forêts à feuilles caduques, bosquets de bambous, savanes… C’est aussi le foyer de nombreuses espèces animales, dont plusieurs sont rares ou en voie d’extinction : Loris pygmée, Loris lent, éléphants, Gaurs, macaque à queue de porc, Banteng… La randonnée d’un ou plusieurs jours permet aux voyageurs d’explorer une nature grandiose, d’y découvrir le quotidien des animaux et de faire de belles rencontres avec les Brau et Kavet – les autochtones vivant dans cette immense forêt.
Chute deau de Ka Chang

Chute d'eau de Ka Chang

Situé au village Ka Chang, où habite l’ethnie Kreung du, à seulement quelques km de Ban Lung se trouve en pleine jungle la chute d’eau de Ka Chang. Avec ses 12 mètres de hauteur, elle est un véritable coin de paradis pour les voyageurs qui souhaitent se relaxer. Pour accéder à la chute, vous devez descendre 72 marches d’escaliers en bois plutôt, puis un pont suspendu. Cela promet une expérience forte en sensations.
contact
Envie d'un voyage à la carte?
Réponse rapide & pertinente sous 48h
Devis gratuit sans aucune obligation
Devis sur mesureRenseignement