Sukhothai - première capitale florissante du royaume thaïlandais

Sukhothai - première capitale florissante du royaume thaïlandais

Bon à savoir

Meilleure période pour visiter : Il est conseillé d’y aller entre novembre et mars pour bien profiter de la fraicheur tropicale tout en évitant la saison des pluies.

Comment s’y rendre ? : L’accès depuis Bangkok est facile, via plusieurs moyens de transports combinés ou pas : par exemple le train en 6h puis 1h de bus, le bus en 7h, ou encore plus rapidement, la voiture 4x4 et bien sûr l’avion.

Comment se vêtir ? : Il est conseillé de porter des vêtements décents, couvrant au moins les épaules lors de la visite des temples.

Plat typique à découvrir : Le kuay tiew, fait de nouilles de riz trempées dans un bouillon d’os et associées a de l’arachide moulue, des germes de haricot, du porc et des légumes en tranches.

Sous le règne du premier fils du Roi fondateur, Ramkhamhaeng Le Grand, Sukhothaï fut la capitale d’un royaume solide et puissant. Il s’est étendu jusqu’au Laos et à la Birmanie, et le bouddhisme devint sa religion nationale. 

Que faire & que voir à Sukhothai

Le Palais royal

Le Palais royal

Construit dans la partie centrale de la cité et entouré par une douve, ce complexe monarchique comprend deux sites, le sanctuaire et la résidence. Au XIXème siècle, sous la direction du roi Mongkut (Rama IV), on a mis à jour des inscriptions gravées sur la pierre du Roi Ramkhamhaeng Le Grand.
Le Wat Mahathat

Le Wat Mahathat

Il s’agit du site religieux le plus important et impressionnant du parc, et son nom signifie « temple de la grande relique ». Sa construction débuta sous le règne du roi Inthradit (1239-1259), fondateur de la cité, et fut terminée en 1345. Sa structure dominante est son chedi (ou stupa), entouré de 168 petits bouddhas en stuc, contenant un os du dos et un cheveu de Bouddha apportés du Sri-Lanka au XIVème siècle.
Le Wat Mahathat comprend aussi huit autres chedis dans sa partie centrale et une salle pour les assemblées à l’est. Il y en a une autre pour les ordinations, située au nord-est, avec des images du Bouddha assis. On trouve également deux bâtiments de forme carrée dans les parties nord et sud, avec un grand portrait de Bouddha dans chacun, en position debout cette fois. D’autre part, un étang devant le temple permet de régaler ses yeux avec une jolie vue d’ensemble sur le complexe religieux.
Le Wat Si Sawai

Le Wat Si Sawai

Edifié non loin du Wat Mahathat, ce temple est dédié à la déesse hindoue Shiva. Son nom signifie « temple des mangues » du fait qu’il y a une plantation de leurs arbres dans ses environs. Sa structure se compose de trois tours de style khmer appelées « prang », construites sous le règne du roi khmer Jayavarnan VII entre la fin du XIIème siècle et le XIVème siècle. A l’heure actuelle, il reste des traces de la présence de l’hindouisme notamment à travers les nagas, représentations de serpents et les figures de Garudas.
Le Wat Tra Phang Ngoen

Le Wat Tra Phang Ngoen

Ce temple se trouve à l’arrière de la partie centrale, sur une ile artificielle. Le Wat Tra Phang Ngoen est un site bouddhiste composé d’un hall d’ordination, d’une grande salle pour les assemblées, ainsi que d’un superbe chedi. Un Bouddha représenté en position de marche garde l’entrée ; au centre, on peut également voir un Bouddha blanc au visage souriant. On découvre ici, aussi, un ingénieux système d’irrigation alimentant les fossés
Le Wat Sa Si

Le Wat Sa Si

Situé sur un ilot au milieu d’un étang artificiel, ce magnifique temple est accessible par un petit pont. On y trouve un hall d’ordination, un chedi d’inspiration sri-lankaise, un immense Bouddha recouvert de stuc blanc, et un autre petit, de couleur noire et en position de marche. Parfois, on y organise des petits spectacles de sons et lumières, surtout à l’occasion du festival de Loy Krathong, des « fêtes des lumières ».
Le Wat Sorasak

Le Wat Sorasak

Perdu dans la forêt, ce temple fut construit en 1412 en l’honneur du royaume de Sukhothai. Son architecture se distingue par la disposition d’éléphants en pierre autour de son chedi.
Le Wat Phra Phai Luang

Le Wat Phra Phai Luang

Il s’agit du plus grand temple de la partie nord, qui a été dans le passé le deuxième centre religieux le plus important de Sukhothai. Son nom signifie « le temple du grand vent », et il est doté de trois tours de style khmer, construites sous le royaume du roi Rama VII (1191–1218). Il reste à l’heure actuelle parmi ses ruines ce qui reste de trois Bouddhas debout, couché et en marche.
Le Wat Si Chum

Le Wat Si Chum

Situé près du Wat Phra Phai Luang, à quelques minutes à vélo, ce temple est connu pour sa majestueuse statue de pierre d’un Bouddha assis au visage souriant. On le voit de loin par une ouverture dans le hall qui l’abrite. Cet immense œuvre d’Art - d’une hauteur dépassant 11 mètres - date du XIVème siècle et a fait l’objet de deux restaurations dans les années 1950.
Le Musée national Ramkhamhaeng

Le Musée national Ramkhamhaeng

Ce musée est un des plus importants du pays et porte le nom du roi hardi Ramkhamhaeng, inventeur de l’écriture en thaïlandais. Il a été construit en 1960 et, quatre ans après, le public a pu commencer à y admirer une superbe collection d’objets du royaume Sukhothai. Ouvert de 9h à 16h tous les jours, on y trouve notamment des statues khmères, « le » Bouddha de Sukhothai et des céramiques de Sawankhalok.
Parc historique de Si Satchanalai

Parc historique de Si Satchanalai

Ce site protégé - aussi classé au patrimoine de l’UNESCO depuis 1991 - fut fondé à Sukhothai en 1250. Son nom signifie «la ville de bonnes personnes », et on y abrite sur une superficie de 7 km2 des vestiges royaux datant du XIIIème au XVème siècle, notamment 134 structures encore visibles à l’heure actuelle. Parmi les temples à ne pas rater lors de la visite de ce parc, il faut signaler le Wat Phra Si Rattana Maha That, qui est probablement le plus ancien et important. Le Wat Khao Phanom Phloeng, situé au sommet d’une colline, et le Wat Chedi Chet Thaeo, un des plus beaux à Sukhothai, sont également parmi ceux qui méritent le plus d’effectuer une halte.
Festival de Loi Krathong ou fête des lumières

Festival de Loi Krathong ou fête des lumières

Cet événement, qui est peut-être le plus photogénique du pays, a lieu durant cinq jours tous les mois d’octobre ou novembre. Il se tient au parc historique de Sukhothai pour honorer Mae Khongkha, une sorte de déesse hindoue des eaux. Plusieurs spectacles de sons et lumières sont organisés, incluant des danses locales, des feux d’artifice, des cérémonies traditionnelles du «Krathong », un petit radeau de 20 cm
contact
Envie d'un voyage à la carte?
Réponse rapide & pertinente sous 48h
Devis gratuit sans aucune obligation

D'autres sites à découvrir

Devis sur mesureRenseignement