Kampot - capitale du poivre

Kampot - capitale du poivre

Bon à savoir

Meilleure période pour visiter : pendant la saison sèche (entre novembre et mars)

Spécialités locales : le poivre

Comment y aller : À quatre heure environ depuis Phnom Penh, par des bus quotidiens ou en train. Il y a aussi des bateaux qui permettent de rejoindre Kampot depuis le port côtier de Kep, en deux heures.

Petite histoire : Le mot « kampot » est la traduction en langue khmère de tétrodon, nom du poisson « aux quatre dents ». Avant la construction de Sihanoukville en 1950, Kampot était le port le plus important du Cambodge, connu pour ses centres commerciaux animés.

 

Le poivre de Kampot est considéré comme l’un des meilleurs du monde. Il est officiellement reconnu par l’Union Européenne depuis 2016, ce qui est très rares pour des produits agricoles non originaires du Vieux continent.

Que faire & que voir à Kampot

Les plantations de poivre

Les plantations de poivre

Disséminés dans les montagnes à 20 kms de la ville, les poivres sont cultivés de façon écologique dans de petites fermes. Le développement et le traitement donne à leurs fruits quatre couleurs. Tout d’abord, le poivre vert récolté avant le mûrissement dégage des arômes fruités et frais. Ensuite, les grains arrivés à maturité donnent le poivre noir, qui procure un « piquant » chaud, bien reconnaissable. Plus tard, le poivre rouge provient du séchage des baies les plus mûres. Le poivre blanc, enfin, apparait quand on enlève la peau ; il dégage des arômes herbacés qui sont
Le marais salant

Le marais salant

En suivant la route vers Kep, province voisine de Kampot, des marais salants se déploient devant nos yeux. Il s’agit de vastes étendues rectangulaires emménagées sur des anciennes rizières. Pendant la saison sèche, les parcelles de terrain sont remplies d’eau qui s’évapore ensuite, et on y récupère les cristaux de sel. C’est une belle occasion de découvrir ce processus de production et de contempler les immenses tapis blancs où s’élèvent trônent des monticules ressemblant à des montagnes enneigées.
Phnom Sorsia

Phnom Sorsia

Il s’agit d’un complexe de grottes et pagodes perchées sur une colline toute proche du temple de Phnom Chhnork. Après avoir gravi quelques escaliers sur ses flancs, on arrive à un temple assez récent et lumineux. Ensuite, en continuant à gauche, on rejoint la « grotte de l’éléphant blanc », nommée ainsi grâce a une stalagmite qui semble en représenter un. Au crépuscule, le spectacle avec les chauves-souris quittant leurs nids est aussi une attraction.
La station d’altitude de Bokor et l’ancienne église catholique

La station d’altitude de Bokor et l’ancienne église catholique

Bokor fut une station climatique construite par les colons français en 1917, sur une falaise à 1080m d'altitude dans le parc national de Preah Monivong. Elle s’étend sur plus de 33 kms de long et abrite encore des vestiges de la présence française, tels qu’un télégraphe, la mairie, l’usine électrique et l’église catholique. Ils sont presque tous en ruine, mais le bâtiment religieux (datant de 1928) et la mairie (construite en 1953) sont en activité.
La pièce maitresse de cette station était le palais de Bokor, un imposant édifice de style Art déco occidental. Construit en 1925, il est composé de 22 chambres et de quatre appartements annexes. Il sert maintenant d’hôtel de grand standing, avec des vues donnant sur le golfe de Thaïlande.
Bokor est connue pour d’autres activités, avec ses possibilités de randonnées dans une nature luxuriante, à la découverte de ses faune et flore. On peut y visiter aussi la fameuse chute d’eau de Popokvil, ainsi que la petite et charmante pagode Samprov
Temple de Phnom Chhnork

Temple de Phnom Chhnork

Situé sur une colline entourée d’un immense tapis de rizières verdoyantes, à 8 kms au nord-est de la ville, Phnom Chhnork est un temple troglodyte hindou. Dédié à Shiva, il date du VIIè siècle et a été construit dans une grotte où l’on apprécie en particulier les stalactites. Le site religieux est accessible par un escalier de 203 marches, montant à flanc de la colline, et se trouve dans une grotte naturelle. La vue sur la campagne environnante surplombée, et aussi l’observation des chauves-souris en grand nombre en fin d’après-midi, offrent des moments magiques
Ile de Trey Koh

Ile de Trey Koh

La campagne de Kampot offre des scènes qu’il ne faut pas manquer lors de votre séjour. Verdoyante, elle est couverte de rizières parsemées de palmiers à sucre et ponctuées de villages et hameaux. Au sud, l’ile de Trey Koh reste une belle destination pour y faire des balades à vélo. Au milieu de ses cocotiers et palmiers, qui poussent partout, on trouve des maisons sur pilotis de la communauté ethnique et religieuse Cham. Ses membres vivent des productions de la pêche et de la riziculture, et étant de culture musulmane, ils se réunissent souvent autour de leur mosquée Trapeang Pring.
Balade sur la rivière Prek Teuk Chhou

Balade sur la rivière Prek Teuk Chhou

La rivière Prek Teuk Chhou traversant Kampot offre aux voyageurs des possibilités d’effectuer de belles promenades en kayak ou en paddle. L’ambiance y est particulièrement agréable en fin d’après-midi, avec notamment la procession des barques de pêche en direction de la mer. On remarque un vieux pont métallique franchissant la rivière, ainsi que de nombreuses villas coloniales datant des années 1920, et au loin, la Montagne de l’éléphant.
Excursion en canoë dans la mangrove

Excursion en canoë dans la mangrove

La mangrove de Kampot fait partie des milieux humides les plus diversifiés dans le monde. Une balade en canoë, en kayak ou paddle sous les palmiers dans cette nature exceptionnelle permet de s’imprégner dans un cadre idyllique, tropical et aquatique, où vivent en harmonie l’homme et la faune ou la flore.
contact
Envie d'un voyage à la carte?
Réponse rapide & pertinente sous 48h
Devis gratuit sans aucune obligation

D'autres sites à découvrir

Devis sur mesureRenseignement