Le plateau des Bolovens

Le plateau des Bolovens

Bon à savoir

Ethnies : Laven, Lao, Kuy, Katu, Alak, Tahoy, Suay…

Quand y aller ?: Il est conseillé de visiter le plateau des Bolovens en saison sèche, entre novembre et mars. La fin d’année est la meilleure période pour parcourir cette région alors gorgée d’eau après la saison des moussons. Les paysages y deviennent plus verdoyants que jamais, et les chutes d’eau atteignant leur fort débit deviennent plus amples.

Spécialités : thé, café (robusta et arabica), poivre.

« Bolovens » signifie « la frontière » en langue siamoise, ou « patrie des Lavens », le groupe ethnique localement majoritaire.

 

Que faire & que voir à Plateau des Bolovens

La région caféière la plus grande du Laos

La région caféière la plus grande du Laos

Situé dans une ancienne zone volcanique, Bolovens a été dans le passé couvert de coulées basaltiques et de débris « pyroclastiques », formant un sol fertile. De plus, son altitude a plus de 1000 mètres et l’abondance d’eau offre des conditions propices à la culture du café.
La production de grains a démarré dans les années 1920, grâce aux colons français. Depuis, les terres consacrées à la récolte se sont étendues, occupant près de la moitié de la surface du plateau. La caféiculture est donc devenue une activité agricole majeure de la région et du pays, constituant le principal revenu de beaucoup de Laotiens.
Actuellement, les exploitations de café robusta dominent, avec l’arabica ainsi que la variété catimor. On trouve aussi des plantations de théiers, hévéas, tecks dans cette zone agricole importante du pays.
Des impressionnantes chutes d’eau

Des impressionnantes chutes d’eau

Le plateau des Bolovens abrite les cascades les plus spectaculaires du Laos :
+ Tad Fane : nom de deux cours d’eau situés au nord du parc national de Dong Hua Sao. D’une hauteur de 120m, elle est la plus haute du Laos et accessible en effectuant une randonnée d’une demi-journée. Il y a un point d’observation en face pour faciliter la visite.
+ Tad Yuang : une série de chutes d’eau sur plusieurs niveaux, à 3 kms de la chute de Tad Fane
+ Tadlo : composée de trois cascades, en fait, situées au village Tadlo (Tad Hang, Tad Lo et Tad Suong). On peut les découvrir à pied, à dos d’éléphant ou bien à vélo pour parcourir aussi les villages ethniques.
+ Pha Suam : en forme de fer à cheval, cette chute d’eau est également en activité durant la saison sèche.
+ Tad Tayicsua : elle est préservée du tourisme de masse du fait de son accès plus difficile.
Les villages de minorités ethniques

Les villages de minorités ethniques

Le plateau des Bolovens est une des régions du Laos les plus connues pour sa diversité. Il est le lieu d’habitation de plusieurs groupes Mon-Khmer comme les Ta Oi, les K-Lac et les Ngai ; on trouve aussi les Katu et les Alak. Ces communautés ont bien préservé leurs us et costumes, incluant des vêtements traditionnels et des croyances animistes. On peut les découvrir en s’hébergeant dans leurs maisons sur pilotis, ou plus simplement en se baladant à pied à leur rencontre, une activité à ne pas rater. Nous conseillons de visiter notamment les villages de Tadlo (population katu), Houayhe (alak, spécialisé dans la forge), Ban Laongam (tisserands alak), Kokphoung et Pông-Tai (Ta Oi et K-Lac), Nyon Khet et Niay (habités par des Suay).
Les randonnées pédestres

Les randonnées pédestres

Ce verdoyant plateau en altitude est un lieu idéal de randonnées au milieu d’une nature luxuriante et de rencontres exceptionnelles avec des ethnies différentes. Ses chutes d’eau spectaculaires et ses paysages d’une beauté incroyable, avec des plantations diverses à perte de vue, en font une destination unique.
contact
Envie d'un voyage à la carte?
Réponse rapide & pertinente sous 48h
Devis gratuit sans aucune obligation
Devis sur mesureRenseignement