Ha Giang

Bangkok et le centre Thaïlande

Bon à savoir

Que faire & que voir à Le centre de la Thaïlande

Le Parc national d’Erawan et son impressionnante chute d’eau sur sept niveaux

Le Parc national d’Erawan et son impressionnante chute d’eau sur sept niveaux

Erawan - « éléphant à trois têtes » dans la langue locale - est un parc national s’étendant sur 550 km2 à 70 kms de Kanchanaburi. Il sert de refuge à de nombreuses espèces végétales et animales, parmi lesquelles des primates, des éléphants, des tapirs, des lièvres, des sangliers. On y croise aussi des félins (tigres et panthères notamment), des reptiles ainsi que 120 espèces d’oiseaux.
Une des attractions principales du parc est sa chute d’eau impressionnante sur sept niveaux, dont les trois premiers sont facilement accessibles par des chemins goudronnés. Pour continuer de monter là où le cours d’eau connait un débit spectaculaire, il faut gravir des marches sur un sentier ardu, parfois accidenté. On procède sur environ 2 kms jusqu’au sommet du septième étage, ce qui nécessite des bonnes conditions physiques, mais on est bien récompensé pour ces efforts. Le lieu en vaut vraiment le détour car on peut ensuite s’y relaxer agréablement à l’ombre des arbres à lianes puis dans les piscines
Le marché de nuit dAyutthaya

Le marché de nuit d'Ayutthaya

Le marché de nuit est également très remuant, dans un très joli décor. Il est organisé tous les vendredis, samedi et dimanche soir au cœur d'Ayutthaya, près de ses temples historiques.
Wat Phra Si Sanphet

Wat Phra Si Sanphet

A l’intérieur de ce temple, vous verrez une gigantesque statue de Bouddha de 16 mètres de hauteur, recouverte de 250 kilos de feuilles d’or. Cela témoigne de la puissance du Royaume de Siam, dont le Wat Phra Si Sanphet était un des plus prestigieux sites religieux. On y voit aussi trois majestueux chedis en brique dans lesquels sont conservées les cendres de trois rois d’Ayutthaya. Ces constructions ont partiellement été détruites lors de l’invasion birmane de 1767, puis restaurées. Elles ont également été entourées d’autres chedis plus petits, ainsi que de statues et de murs d’enceinte.
Wat Phanan Choeng

Wat Phanan Choeng

Ce temple excentré au sud-est de la ville est très fréquenté par les fidèles car il abrite un Bouddha assis et doré, probablement le plus réputé d'Ayutthaya. Il est colossal avec ses 19 mètres de haut, en effet, cerné par 84000 bouddhas en miniature au long des murs. Si vous êtes chanceux, vous avez l’occasion d’assister à la cérémonie où les moines changent le drap orangé qu’ils apposent en haut du Bouddha pour le vêtir. Un moment très mystique !
Wat Yai Chai Mongkhon

Wat Yai Chai Mongkhon

Il est probablement le plus beau temple d’Ayutthaya, la fierté des Siamois depuis le XIIIè siècle. Ses deux grands Bouddhas, assis et souriant, ont été taillés en pierre de chaque côté du chedi principal. On trouve un autre, couché un peu plus loin sur 7 mètres de long, et autour du chedi, une pagode imposante avec vue panoramique sur le jardin. Le Wat Yai Chai Mongkhon est un temple très prisé par les voyageurs ainsi qu’un lieu de recueillement important pour les fidèles.
Wat Lokayasutharam

Wat Lokayasutharam

Situé dans le quartier de Pratoochai derrière l’ancien Palais, le Wat Lokayasutharam n’est pas un temple à proprement parler, mais une très grande statue du Bouddha couché au sol. Elle est impressionnante avec ses 37m de long et ses 8m de haut, construite en brique et ciment. La tête du Bouddha repose sur une fleur de lotus, ce qui donne à l’ensemble une sensation de calme très agréable.
Wat Chai Watthanaram

Wat Chai Watthanaram

Construit par le roi Prasat Thong en l’honneur de sa mère, ce temple s’étend sur une immense surface et offre une très belle vue sur le fleuve poétique Chao Phraya. Son architecture khmère, disposée en quinconce, est proche de celles des temples d’Angkor Wat. Le site est très bien entretenu, ce qui permet d’y admirer notamment son prang central de 35m, avec ses huit chedis.
Pour y visiter le Wat Chai Watthanaram, les voyageurs doivent sortir du parc historique et passer par le fleuve. A cause de son emplacement à la périphérie de la ville, il est assez déserté. Du coup, on y déambule tranquillement et profite du magnifique paysage entre arbres et rivières. Le lieu est vraiment photogénique, en particulier au moment du lever et du coucher du soleil.
Wat Phra Ram

Wat Phra Ram

Selon les écrits, ce temple a été construit en 1369 par le roi Ramesuan, sur le lieu de crémation de son père, le roi U Thong, créateur de l’ancienne capitale Ayutthaya. L’architecture khmère y est fortement représentée avec un gigantesque prang entouré de plusieurs étages de Garudas. Les voyageurs peuvent monter pour avoir une belle vue panoramique sur les environs. C’est un des temples les mieux conservés, parmi ceux en ruine de la ville.
Wat Racha Burana

Wat Racha Burana

Ce temple construit au XVè siècle illustre au mieux l’époque et l’influence de la culture khmère pour le Royaume d’Ayutthaya, en abritant le plus grand chedi d’Ayutthaya. Sa construction a été destinée à célébrer les deux fils du roi Sam Phraya, morts lors d’un combat à dos d’éléphants pour conquérir le trône après la disparition de leur père. C’est finalement un troisième frère qui lui a succédé.
Le Wat Mahatthat

Le Wat Mahatthat

Il a été édifié au XVIè siècle par le roi Borommaracha Ier (en 1374), puis amplifié par le roi Songtham trois siècles plus tard. Ce temple est le plus ancien et probablement le plus beau de l’ancienne capitale. La plupart des statues de Bouddhas qui y sont présentes ont été décapitées durant l’invasion birmane, au XVIIè siècle ; tout comme l’ensemble des constructions qui ont été détruites ou sont tombées en ruine. Mais on peut y apprécier de nombreux vestiges et traces d’un passé monarchique. Vous pourrez y trouver en particulier une fameuse tête de Bouddha, prisonnière dans les racines d’un arbre. Il s’agit du symbole du parc, devenu l’effigie la plus photographiée. Ce temple occupe une place prédominante pour les Thaïlandais sur le plan religieux, notamment pour son « chedi » (ou stupa) et son « prang » ( tour centrale), qui ne laissent pas indifférent.
Grand Palais et Wat Phra Kaew

Grand Palais et Wat Phra Kaew

Le Palais Royal a été érigé en 1782 par le roi Rama Ier, sur la rive droite de Chao Phraya. Il représente l’histoire et la culture de la Thaïlande et est devenu aussi un haut lieu de sa vie spirituelle. Il s’agit d’un vaste complexe magnifique incluant la salle du trône, un musée, l’ancienne résidence royale ainsi que le Wat Phra Kaew. Ce temple est le lieu le plus sacré du pays et se caractérise par sa somptuosité et ses couleurs, notamment avec la statue du Bouddha Emeraude sculptée en jade. Grâce à son architecture éblouissante, le Grand Palais et Wat Phra Kaew sont devenus le symbole de la ville.
Conseil : la visite de Wat Phra Kaeu impose de s’habiller correctement, dans le respect des traditions thaïlandaises : pantalon ou robe longue, chemises avec manches. Les vêtements courts et trop légers et transparents sont interdits.
Le Pont de la Rivière Kwaï

Le Pont de la Rivière Kwaï

Il s’agit d’un pont historique suspendu, construit par l’Empire japonais pour supporter une ligne de chemin de fer entre le Royaume de Siam et la Birmanie. Cet ouvrage métallique a été lourdement bombardé en 1945, puis restauré au titre de dommages de guerre.
La construction du pont et de la ligne ferroviaire a coûté la vie à des milliers de prisonniers ; cette histoire douloureuse a été exposée dans le roman de Pierre Boulle et le film homonyme de David Lean. Chaque année, on organise une semaine de commémoration qui commence par une cérémonie et se termine par un feu d’artifices tiré depuis le pont.
Il est possible de prendre un train de Bangkok à Kanchanaburi. Il roule sur le pont, puis on peut le franchir à pied, en faisant attention car la ligne est très fréquentée.
Le fleuve Chao Phraya

Le fleuve Chao Phraya

Le Chao Phraya fait de Bangkok une « Venise de la Thaïlande », sillonnant la capitale du nord au sud. Ce fleuve est de fait un axe majeur pour le commerce et le transport dans la grande métropole. D’innombrables bateaux – notamment les « klong » traditionnels, à longue queue - y naviguent à tout moment, sans que l’ambiance y soit tumultueuse. Un « klong tour » sur le fleuve offre une excellente occasion de découvrir la capitale avec une perspective fluviale, en échappant a la congestion des rues bondées. Vous aurez des vues magnifiques de Bangkok en contemplant de loin les constructions modernes côtoyant les majestueux temples anciens.
Wat Tham Sua

Wat Tham Sua

Le temple Tham Sua, « de la grotte du tigre » en langue thaïlandaise, est un site religieux bouddhiste merveilleusement perché sur une colline. Il date de 1971 et est accessible par une montée de 157 marches sur un escalier pittoresque, bordé de « nagas » (serpents-dragons), ou par un funiculaire.
Le Wat Tham Sua offre aux voyageurs diverses attractions, parmi lesquelles il y a Chin Phrathanporn, une statue de Bouddha de 18 mètres de haut et 10 mètres de large recouverte de feuilles d'or, et une mystérieuse grotte ornée de portraits de tigres. Un chedi (stupa) de 69 mètres de haut et la vue à couper le souffle depuis le dernier étage, sur des montagnes jalonnées de rizières, font aussi partie de ses attraits principaux.
Wat Pho

Wat Pho

Wat Pho est un des plus anciens temples bouddhistes au cœur de Bangkok. Restauré plusieurs fois, il fait partie du « top 5 » des choses à faire pour ceux qui découvrent la ville pour la première fois. Actuellement, le temple s’étend sur huit hectares et se compose de plusieurs belles constructions ; on y trouve en particulier son fameux Bouddha couché de 43m de long et 15m de hauteur, la plus gigantesque statue de Thaïlande. L’ensemble de cette représentation est couvert de feuilles d’or, qui rendent le Bouddha d’autant plus impressionnant. Autour du temple, on note aussi des statues chinoises symbolisant les gardes royales dans différentes positions.
Le Parc historique Prasat Muang Sing

Le Parc historique Prasat Muang Sing

Situé à environ 45 kms de la ville de Kanchanaburi, Prasat Muang Sing est un complexe khmer étendu sur 736000 m2. Il fut construit à la fin du XIIème siècle par le Roi Jayavarman VII et a été renommé « parc historique » depuis 1987. Ce vaste ensemble de ruines était un avant-poste de l'Empire khmer a l’origine, servant de plateforme militaire et de pont de relais pour le commerce le long de la rivière Mae Nam Khwae Noi.
En face de la porte d’entrée principale s’élève une tour (« prasat ») dédiée à Shiva, édifiée dans la même période que les fameux temples d’Angkor au Cambodge entre le XIIème et le XVIème siècle. Le sanctuaire le plus attrayant de ce complexe est le Prasat Muang Sing qui abrite des statues du Bodhisattva Avalokiteshvara - avec ses huit bras - et de la déesse Prajnaparamita, ainsi qu’un nombre important de sculptures en grès.
 Wat Arun

Wat Arun

Edifié sur l’emplacement d’un ancien temple pendant la période Ayutthaya, le temple bouddhiste sur la rive droite du fleuve Chao Phraya impressionne avec son prang central de 82 mètres de haut. Sa pyramide reste le point idéal pour contempler le soleil levant ou couchant. Dénommé aussi le « temple de l’aurore », Wat Arun est particulièrement apprécié par les voyageurs lorsque l’ensemble du complexe religieux se dore et s’éclaire la nuit tombée jusqu’au matin. Lorsque vous vous rapprocherez du temple, les détails des décorations, faites de coquillages et de porcelaine notamment, vous surprendront.
Les chantiers de la mort

Les chantiers de la mort

En 1942, pendant la Seconde Guerre Mondiale, les Japonais ont tout fait pour contrôler la Birmanie et l’accès à l’Océan indien. Dans ce but, ils ont forcé 60 000 prisonniers des forces alliées et 100 000 civils asiatiques à construire un chemin de fer d’une longueur de 415 km, reliant ce pays avec la Thaïlande. Le délai pour finir les travaux, initialement évalué a trois ans par les ingénieurs, a été raccourci à un temps record d’un an et demi ! On estime que 90 000 civils et 16 000 prisonniers de guerre alliés sont morts d'épuisement, de famine et de maladie pendant les chantiers. Raison pour laquelle depuis, cette ligne est surnommée « la voie ferrée de la mort ».
A l’heure actuelle, la ligne est en service sur le trajet Bangkok-Namtok-Kanchanaburi. Deux trains partent tous les jours, pour une durée de 3H45. Les voyageurs peuvent aussi choisir de faire un voyage ferroviaire plus court, de deux heures entre Kanchanaburi et Namtok, permettant de franchir le célèbre pont ainsi qu’un vi
Le quartier de Chinatown et le marché indien Pahurat

Le quartier de Chinatown et le marché indien Pahurat

Le quartier chinois est une zone vraiment différente du reste de Bangkok, où l’on sent vraiment l’atmosphère de la Chine. Durant la journée, ses vieux temples tranquilles, parfumés d’encens et décorés de dragons, charment les visiteurs. En soirée, l’ambiance y est bien plus animée, avec les ruelles, allées et grandes artères qui se remplissent de monde. On y découvre des marchés, des échoppes, des restaurants de rue avec tous les choix de produits possibles.
Le Musée de la seconde guerre mondiale

Le Musée de la seconde guerre mondiale

Situé tout près du Pont de la rivière Kwai, ce musée expose des objets et images liés au conflit. On y trouve par exemple un hélicoptère, un aéroplane, une machine à vapeur, des casques de l’époque, des motos japonaises et des photographies. Cette visite permet aux voyageurs de mieux comprendre l’atroce calvaire vécu par des prisonniers lors de la construction de la voie ferrée.
Musée National de Bangkok

Musée National de Bangkok

Le Musée National de Bangkok est un des plus renommés d’Asie du Sud Est. Fondé en 1874 par le roi Rama V, il permet d’avoir une belle introduction sur l’histoire du « pays du sourire ». Il abrite une grande collection d’art thaïlandais et d’objets anciens : trésors, bijoux, sculptures, armes, etc.On y visite plusieurs belles salles d’exposition, liées a des activités diverses (art, théâtre, musique, audiences royales…) ; elles font du musée un endroit attachant et surprenant.
Le Cimetière de guerre de Kanchanaburi

Le Cimetière de guerre de Kanchanaburi

Ce cimetière a été construit pour commémorer les travailleurs forcés, morts pendant la construction du chemin de fer reliant la Thaïlande et la Birmanie. Il abrite les tombeaux de 6982 prisonniers de guerre principalement originaires du Royaume Uni, d’Australie et des Pays-Bas.
Situé à côté, le musée des chemins de fer Thaïlande-Birmanie expose des témoignages de prisonniers, via des croquis et des photos notamment. On y trouve également une reconstitution d’un hôpital avec des mannequins de cire.
Explorer le marché de weekend Chatuchak

Explorer le marché de weekend Chatuchak

Il s’agit du marché le plus grand de Thaïlande, où se vendent toutes sortes de marchandises a des prix très raisonnables. On recense environ 8000 échoppes différentes, réparties en 27 sections comprenant l’habillement, l’alimentation, les animaux de compagnie, les plantes, les antiquités, les livres, la poterie et le mobilier… Chatuchak n’ouvre que le weekend, du vendredi soir au dimanche soir. Si votre séjour à Bangkok le permet, ne ratez pas l’occasion d’y faire des emplettes car on y trouve des objets et produits vraiment intéressants.
Le temple-grotte de Khao Pun

Le temple-grotte de Khao Pun

Les collines verdoyantes de Kanchanaburi sont le lieu de plusieurs grottes naturelles magnifiques, parmi lesquelles beaucoup abritent un temple bouddhiste. Le Wat Khao Pun notamment, qui surplombe la rivière Khwae Noi et est accessible par un long sentier balisé. Apres l’entrée, on pénètre dans un labyrinthe amusant de passages illuminés, de statues de Bouddha au milieu d’une ambiance enchanteresse qui a de quoi surprendre. Vers la sortie, on se retrouve dans une chambre d’un ancien hôpital japonais de guerre où l’on a installé une exposition sur les prisonniers de l’armée nippone. Depuis Kanchanaburi à ce temple, on a deux choix du moyen de transports, par voie terrestre ou fluviale.
Wat Ban Tham

Wat Ban Tham

Situé au bord du fleuve Mae Klong, à environ 9 kms de Kanchanburi, le « temple du dragon » est un des plus curieux de la région. Depuis la porte d’entrée, un escalier de fer haut en couleurs, construit en 1995, nous emmène dans la bouche de la bête. On doit traverser son corps pour atteindre une vaste grotte ????aux belles stalactites et stalagmites, où se présente Luang Po Yai Chinnarat. Il s’agit d’une statue du Bouddha du XIVème siècle, à l’époque du royaume d’Ayutthaya, assis en position de lotus. Depuis cette grotte du dragon, un escalier pour monter au sommet - dominé par un magnifique stupa doré - permet d’admirer une série de petites grottes aménagées en salles de méditation. Une vue imprenable sur le fleuve Mae Klong et la végétation aux arbres multiples est la juste récompense, méritée et appréciée, après avoir gravi environ 700 marches.
Les sanctuaires d’éléphants

Les sanctuaires d’éléphants

Côtoyer des éléphants lors d’un voyage en Thaïlande fait rêver beaucoup de visiteurs. Kanchanaburi regorge de nombreux sanctuaires qui les protègent, parmi lesquels Ganesha Park, Elephants World et Elephant Heaven. On y propose des excursions d’une demi-journée ou plus dans la jungle, à la découverte des pachydermes en danger. Les activités programmées comprennent la préparation et le service de leur nourriture, la balade eux et leur bain de boue. Renseignez-vous sur les conditions pour nourrir correctement les braves bêtes et privilégiez les parcs qui n’intègrent pas dans leur offre des balades à dos d’éléphants, qui peuvent leur faire du mal.
Les marchés de nuit

Les marchés de nuit

Situé tout proche de la gare, le marché de nuit de Kanchanaburi se tient tous les soirs de 17h00 à 21h00. On peut y acheter notamment des vêtements, des objets d’occasion[ ???], et s’y rassasier avec des plats locaux.
Un centre commercial de nuit mérite aussi un détour, le marché flottant Suk Jai. Ses activités n’ont pas lieu sur la rivière Kwai, mais sur ses rivages en terre ferme le vendredi soir, dans une ambiance agréable. Situé à une trentaine minutes de marche du pont iconique, Suk Jai est une bonne destination pour découvrir la cuisine locale.

Nos circuits avec Le centre de la Thaïlande

contact
Envie d'un voyage à la carte?
Réponse rapide & pertinente sous 48h
Devis gratuit sans aucune obligation
Devis sur mesureRenseignement