La spiritualité, un pilier de la société vietnamienne

La spiritualité, un pilier de la société vietnamienne

25/01/2021741 views

Le saviez-vous ? Les Vietnamiens visitent régulièrement des pagodes bouddhistes, alors que plus des deux tiers d’entre eux ne se disent pas religieux. S’ils suivent des rites traditionnels, il s’agit plutôt de « philosophies » généralement basées sur des croyances locales et adoptées au fil des siècles. Elles procèdent du merveilleux creuset « tam giao » - ou « triple religion » littéralement – combinant le bouddhisme avec le taoïsme et le confucianisme. La complexité de ce mélange explique probablement pourquoi beaucoup de Vietnamiens ont du mal à s’identifier à une religion en soi, et se voient comme agnostiques. C’est quoi le culte, dans leurs coutumes ? Comment les rites les plus populaires de la planète sont pratiqués dans leur pays ? Nous vous proposons quelques clés de la religion Vietnam pour comprendre.

Religion traditionnelle : La spiritualité ancrée dans les traditions

La croyance locale qui domine est le « tin nguong dan gian », que l’on pourrait traduire par « la religion du folklore ». Elle est généralement structurée autour du culte des esprits ainsi que de divinités pouvant être représentées dans la nature ou dans des objets. Il s’agit souvent, aussi, des gardiens ou protecteurs de lieux rituels, de personnes, de lignages et d'occupations spécifiques. On leur attribue des pouvoirs supérieurs, positifs ou négatifs selon la manière dont les vivants les respectent et vénèrent.

Culte des divinités

La croyance populaire vietnamienne consiste à célébrer des dieux en lien avec 4000 ans de traditions agricoles. Le culte de la déesse mère, ou « Đạo Mẫu », a commencé au XVIème siècle au Vietnam et s’adresse à trois divinités de la nature, le ciel, l’eau et les montagnes et forêts. Il connait son apothéose dans le rite « Hau dong », de communication entre elles et les humains, réalisé grâce à des médiums les incarnant. Les cérémonies sont souvent fascinantes, accompagnées de musiques et danses folkloriques ; l'Unesco les a reconnues comme patrimoine culturel immatériel de l'humanité.

>>> En savoir plus sur les danses, musiques et chants traditionnels du Vietnam 

culte de la déesse mère
 Les médiums portent des costumes élaborés, chantent des chansons folkloriques et effuetuent des rituels sacrés dans une séance "Hau dong" - Photo : Pham Huy

Les Vietnamiens vénèrent également 70 autres divinités, environ, dont de nombreuses personnages historiques et héros nationaux. On considère qu’ils ont rendu de grands services pour construire et défendre le pays, grâce aux talent et vertu dont ils ont fait preuve de leur vivant. Ces hommages rituels et patriotiques reflètent la tradition du « uống nước nhớ nguồn », du « souvenir de la source de l'eau que nous buvons ». Le culte des rois Hùng est un bel exemple de ces festivités célébrant la grande unité nationale, chaque dixième jour du troisième mois lunaire. Il offre l’occasion, au milieu du printemps, d’exprimer sa gratitude envers les fondateurs du pays il y a près de quatre millénaires.

festival des rois Hung
Le festival des rois Hung lieu le dixième jour du troisième mois lunaire pour commémorer les rois Hung, qui ont fondé le royaume de Van Lang, ancêtre du Vietnam actuel

La commémoration des divinités et des ancêtres se fait lors de deux festivités en particulier. Tout d’abord la plus importante, la fête du Têt, en janvier ou février au début de la nouvelle année lunaire et des prochaines récoltes. Elle avait initialement pour but de solliciter la bénédiction des génies pour que celles-ci soient abondantes. L’autre célébration la plus en vue est le Têt trung thu, ou fête de la lune. Elle se tient en automne, au quinzième jour du huitième mois du calendrier traditionnel, lorsque les paysans ont coupé le riz. Également appelée « la fête de la récolte », elle permettait jadis de célébrer les bons rendements et de rendre grâce aux génies. Pour les Vietnamiens d’aujourd’hui, elles sont surtout synonyme d’union familiale et d’autre occasion pour remercier les aïeuls.

>>> Guide pratique des fêtes et festivals vietnamiens 

Culte des ancêtres

Depuis l’introduction précoce du confucianisme au Vietnam, durant la domination chinoise, les familles ont valorisé la piété filiale. Ce culte des ancêtres illustre l’influence fondamentale du patriarcat et de la morale confucéenne dans le pays en forme de S. On y apprend dès l’enfance à respecter les précédentes générations, en se souvenant des défunts de sa lignée familiale. Les esprits des grands parents et parents disparus sont donc « présents ».

culte des ancêtres Tet
La fête du Tet est une occasion pour remercier les aïeuls

On trouve d’ailleurs toujours un autel en leur honneur au sein des foyers vietnamiens, placé dans un endroit bien en vue de la maison. Il est décoré de tablettes et d’images ancestrales, ainsi que d’un brûleur d’encens et des offrandes de fruits notamment. Le culte a lieu régulièrement, par exemple lorsqu’il y à pleine lune, le premier et le quinzième jour de chaque mois lunaire, à l’anniversaire du décès d’un ancêtre, et bien entendu au moment des fêtes comme le Têt. Les rites consistent à faire des offrandes de nourriture, allumer des bougies et brûler de l'encens, puis de prier devant l'autel avant de mettre en feu des papiers votifs.

Selon la croyance populaire vietnamienne, l'existence d’une personne ne s'étend pas seulement de la naissance aux années passées sur Terre sous une forme tangible. Il y a aussi une vie spirituelle après la mort, dans un autre monde pendant encore deux ou trois générations avant la réincarnation. Des esprits sans famille ni lieu de repos - notamment parce qu’ils ont été « abandonnés » par leurs proches ne pratiquant plus le culte des défunts, « errent » également sur Terre. On les appelle « les fantômes affamés » car ils peuvent déranger les vivants.

fete des fantome au vietnam
Lâcher des lanternes dans la fêtes des défunts pour prier pour les esprits "errants"

On fête les morts à l’occasion du « ram thang bay » - qui se traduit par « pleine lune en juillet » – le quinzième jour du septième mois lunaire. Le but est de soulager leurs souffrances, les aider à se réincarner et empêcher les esprits « coupables » de faire plus de mal. La fête de Vu Lan, qui a lieu le même jour, concerne le culte des esprits mais elle a des significations différentes. Influencée par le bouddhisme, elle est l’occasion pour les enfants de montrer leur gratitude et leur piété filiale à leurs parents.

>>> Vous pourriez aimer : Un guide complet de la culture du Vietnam

Le triptyque religion Vietnam 

Bouddhisme au Vietnam

Première composante du syncrétique « tam giao », la célébration de Bouddha a probablement été introduite au Vietnam depuis l'Inde via les routes maritimes, à partir du IIe siècle après J.-C. Son développement s'est poursuivi tout au long des périodes qui ont suivi, notamment sous les dynasties de Ly (1009-1225) quand elle devint la religion nationale.

Plusieurs pagodes ont alors été construites avec une architecture exceptionnelle ; par exemple Phap Van, Phat Tich et Dam dans la province de Bac Ninh, et celle du Pilier unique à Hanoi. Le bouddhisme se compose de deux branches au Vietnam, Mahayana et Theravada. La première est principalement pratiquée au centre et au nord, ainsi qu’en Chine, Corée et au Japon. La seconde est courante dans le delta du Mékong et les pays voisins (Cambodge, Laos) ou en Birmanie. 

pagode de Pilier unique hanoi
Pagode de Pilier unique à Hanoi - Photo : Staffan Scherz

Confucianisme

Sous la domination chinoise, cette religion n'a pas gagné une position importante au sein de la société vietnamienne. Son influence n'a été notée qu'en 1070, lorsque le roi Ly Thanh Tong a construit Van Mieu, le Temple de la Littérature (que l’on visite à Hanoi), pour vénérer Confucius. Sa morale s’est étendue dans tout le pays, atteignant son apogée au XIVe siècle. Elle servait de ciment nécessaire pour constituer une nation unifiée, avec un ordre social et une administration centralisée. Le confucianisme a ainsi pris racine profondément dans la structure politique et le système d'éducation des Vietnamiens, petit à petit, allant jusqu’à régir l’organisation des examens.

temple de la litterature
Le Temple de la Littérature est un vestige de Confucianisme à Hanoi - Photo : Philipp Holzmann

Taoïsme

Egalement d’origine chinoise, le taoïsme a pénétré le Vietnam vers la fin du IIe siècle. Sa dimension magique et mystérieuse attire, faisant écho à la subconscience humaine et aux croyances primitives. Les divinités vénérées en son nom sont notamment l’Empereur de Jade, Daode Tianzun et Zhenwudadi, ainsi que les saints vietnamiens Tran Hung Dao et Lieu Hanh. Il y a aussi des déesses mères, montrant l'harmonie entre le taoïsme et le « tin nguong dan gian », la religion folklorique du pays.

temple de Quan Thanh
Le temple de Quan Thanh vénère le saint Zhenwudadi (ou également connu sous le nom vietnamien Huyen Thien Tran Vu)

Aujourd’hui, ce culte s’est fait très discret et n'a laissé que des vestiges dans les croyances populaires. Mais il reste bien présent à travers les techniques de Feng Shui, des méthodes de nutrition, des arts martiaux et diverses formes de divination. On peut trouver également des sites taoïstes à Hanoi, comme le temple de Quan Thanh, un des quatre sites religieux « protecteurs » de la capitale, et celui de Ngoc Son.

Les autres religions au Vietnam 

Catholicisme

La chrétienté n'a apparu que beaucoup plus tard dans l'histoire du Vietnam, pendant la seconde moitié du XVIe siècle. Des missionnaires arrivés du Portugal, d'Espagne et de France y ont introduit le catholicisme. Au XVII siècle dans leur sillage, des jésuites ont développé un système alphabétique pour la langue vietnamienne, utilisant l'écriture latine. Alexandre de Rhodes est le plus connu car il est à l’origine du système d'écriture officielle appelé « quoc ngu ».

Cathedrale de Notre-Dame
La Cathédrale de Notre-Dame à Ho Chi Minh Ville, un vestige de l'architeture francaise au Vietnam 

Lors de la colonisation française au XIXe siècle, de nombreuses églises ont été construites en pierre, à occidentale. On peut citer les trois majeures, les cathédrales Saint-Joseph (à Hanoï) et de Phat Diem surtout (dans la province de Ninh Binh) au nord, et Notre-Dame de Saïgon (Hô Chi Minh-Ville) au sud. On estime que 6,1% des Vietnamiens sont catholiques, et le développement de cette religion ne se limite pas à ses fidèles. L'influence culturelle occidentale a également fait de Noël un événement festif de plus en plus populaire, en effet, alors ce n’est pas une fête nationale.

>>> Découvrir les vestiges de l'architecture française au Vietnam 

Protestantisme

Le protestantisme n'est arrivé au Vietnam qu'à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle. Ses missionnaires ont d’abord déployé leurs efforts dans les hauts plateaux du centre du Vietnam, en particulier autour de la région de Da Lat. Ils y ont évangélisé les minorités ethniques notamment, et même traduit la Bible dans certaines de leurs langues. Selon les statistiques gouvernementales, le protestantisme compte maintenant 1,5 million de fidèles (environ 2% de la population) et 400 lieux de culte au Vietnam.

eglise de Dong Phu
Église de Dong Phu au delta du Mekong

Caodaïsme Vietnam

Cette religion Vietnam a apparu assez tardivement, au début du XXe siècle. C'est un mélange de différentes croyances comprenant des enseignements de Bouddha, Jésus, Confucius et Lao-Tseu, ainsi que de politiciens et d’écrivains modernes comme Victor Hugo. Son culte est principalement pratiqué dans des provinces méridionales comme Tay Ninh, Can Tho, Tien Giang et Hau Giang, dans le delta du Mékong.

temple de Cao Dai
Temple de Cao Dai à Tay Ninh

Hoahaoïsme

Une autre religion indigène récente, du sud du Vietnam, est le bouddhisme Hoa Hao. Il a été créé au début du XXe siècle pour y populariser de nouveau cette religion venue d’Inde. Il prône la prière à la maison par les laïcs, plutôt que l'adoration de Bouddha dans les temples avec des moines. Le hoahaoïsme concerne surtout des paysans, à qui est enseigné le slogan « pratiquer le bouddhisme tout en cultivant la terre. » Il y a peut-être deux millions d'adeptes de cette religion (ou secte), majoritaires dans certaines parties du delta du Mékong, son berceau.

Islam et Hindouisme

Au Vietnam, ces deux religions sont principalement associées à la minorité ethnique Cham. La plupart des Chams hindous vivent dans le centre, tandis que les musulmans se trouvent surtout au sud, en particulier dans le delta du Mékong eux aussi.

village de Cham mulsuman à Chau Doc An Giang
Le village de Cham mulsuman à Chau Doc (An Giang)

Conclusion

S’intéresser aux pratiques religieuses des Vietnamiens donne un aperçu formidable et fascinant de leurs traditions et croyances. Vous découvrirez la religion Vietnam en les côtoyant, notamment les membres de groupes ethniques établis dans des régions éloignées. Sans oublier de visiter certains des impressionnants temples du pays.

>>> En savoir plus sur les temples et pagodes les plus célèbres du Vietnam

Les articles susceptibles de vous intéresser :
Le « top 5 » des surprises sur la bière vietnamienne

Le « top 5 » des surprises sur la bière vietnamienne

Tabouret en plastique et grand verre de « bia hoi » font partie intégrante de la culture de rue au Vietnam. Cette bière fraîche et pas chère y est partout la boisson préférée, depuis pas si longtemps, d’ailleurs. Avant de vous décapsuler une bonne mousse pour la savourer, on vous dévoile ses secrets !

29/01/20214.260 views
Banh xeo : Les secrets de la délicieuse crêpe vietnamienne

Banh xeo : Les secrets de la délicieuse crêpe vietnamienne

Le « banh xeo » n’est pas le mets le plus connu, quand on pense à la gastronomie du pays sud-est asiatique et à son raffinement. Il est un des plus connus de sa cuisine de rue, qui n’est pas particulièrement sophistiquée ou perçue comme préparée délicatement. Mais autour de ce plat en apparence simple, gravite un univers complexe car il connaît de nombreuses variations à travers le Vietnam. Il s’agit d’une spécialité gourmande assez complète et facile à élaborer, en la personnalisant selon vos envies.

15/01/20214.256 views
Banh mi : origines et recettes du meilleur sandwich vietnamien

Banh mi : origines et recettes du meilleur sandwich vietnamien

La cuisine est un des plus importants transmetteurs de culture, reflétant les traditions d’un pays. Le « banh mi » est un plat vietnamien qui l’illustre bien, faisant honneur à sa gastronomie.

07/01/20214.195 views
L’histoire et la véritable recette des nems vietnamiens

L’histoire et la véritable recette des nems vietnamiens

Voyager, c’est aussi explorer les traditions et s’ouvrir à de nouvelles cultures. Goûter à la cuisine locale fait donc partie intégrante de l’aventure ! Il est temps d’apprendre à apprécier la gastronomie vietnamienne. On parie que vous avez déjà entendu parler des nems vietnamiens, l’un des plats emblématiques qui représente la tradition, la finesse, la quintessence de la cuisine locale

17/12/20204.171 views
Cyclo-pousse : l’histoire d’un mode de transport emblématique au Vietnam

Cyclo-pousse : l’histoire d’un mode de transport emblématique au Vietnam

Repérable par son allure unique, roulant lentement et discrètement dans les ruelles d’Hanoi, le cyclo-pousse fait partie intégrante du paysage et étonne toujours les voyageurs lorsqu’ils visitent la capitale. Il est, avec le chapeau conique et la tenue vietnamienne traditionnelle Ao dai, un symbole emblématique du Vietnam. Il a traversé de nombreuses épopées de l’histoire contemporaine vietnamienne avant de devenir le symbole actuel : l’époque coloniale, la guerre du Vietnam et le développement économique d’après-guerre du pays

08/12/20204.128 views
Top 9 des meilleurs spectacles et cirque du Vietnam à ne pas rater

Top 9 des meilleurs spectacles et cirque du Vietnam à ne pas rater

Si vous souhaitez avoir un aperçu des traditions du pays du dragon, les spectacles et cirque du Vietnam sont souvent une excellente façon de vous imprégner de la culture du pays. Découvrez vite la suite pour découvrir les 9 meilleurs événements culturels et artistiques à absolument voir lors d’un voyage au Vietnam.

19/11/20204.114 views
Thu phap : Introduction à l’art de la calligraphie vietnamienne

Thu phap : Introduction à l’art de la calligraphie vietnamienne

La calligraphie Vietnam, appelée « Thu phap » en vietnamien, est une forme d’expression artistique populaire dans la culture vietnamienne.

26/10/20204.084 views
Mam tom ou pâte de crevette, le fleuron de la cuisine vietnamienne

Mam tom ou pâte de crevette, le fleuron de la cuisine vietnamienne

Parmi plus de 100 types de sauces vietnamiennes, Mam tom est la sauce préférée des locaux. Lisez cet article pour en savoir plus sur cette sauce magique !

13/10/20204.077 views
Tet Trung thu : Tout savoir sur la fête de la lune au Vietnam !

Tet Trung thu : Tout savoir sur la fête de la lune au Vietnam !

Tet Trung thu a lieu tous les ans le 15 ème jour du 8 ème mois du calendrier lunaire, en septembre ou octobre. Elle se célèbre toujours durant une nuit de pleine lune, ce qui lui vaut le surnom de Fête de la lune ou du Festival de la lune de récoltes.

22/09/20204.051 views
Bun bo Hue, histoire et recette de l’une des meilleures soupes de nouilles du monde

Bun bo Hue, histoire et recette de l’une des meilleures soupes de nouilles du monde

Connu comme l’une des meilleures soupes de nouilles du monde, Bun bo Hue est un plat signature de Hué. Découvrez cette quintessence culinaire de la ville impériale dans notre article!

14/09/20204.047 views
Nous contacter Devis sur mesure
gop top