Les tissus vietnamiens, un patrimoine artistique magnifique

Les tissus vietnamiens, un patrimoine artistique magnifique

La production de textiles est une activité artisanale caractéristique et marquante de toutes les communautés humaines. Depuis des millénaires et avec leurs spécificités à la fois esthétiques et culturelles. Tout vêtement raconte l’histoire d’une population, en effet, à commencer par le choix de la matière première. Le lieu du tissage, le type de teintures employées pour les couleurs en disent long, aussi, sur les techniques traditionnelles adoptées. Les motifs mettent en valeur également des icônes et des symboles d’un groupe avec ses propres us et coutumes.

Nous vous proposons dans les lignes qui suivent de faire un tour d’horizon fascinant sur les tissus vietnamiens. Vous en saurez plus sur des pratiques ancestrales permettant de confectionner des vêtements ainsi qu’une grande variété d’objets très appréciés.

Une histoire ancienne des tissus vietnamiens

Les recherches archéologiques ont montré que le tissage au pays en forme de dragon date de l'ère néolithique, il y a environ 6000 ans. Dans ses formes primitives, il était essentiellement une technique de filage de fibres d'écorce très fines.

Cet artisanat avait beaucoup d’importance pour produire des fils solides, utiles pour les activités quotidiennes de ces temps anciens. Il a évolué, ouvrant également la voie à une série d'autres métiers tels que le tissage des filets de pêche ou bien la vannerie de rotin.

Ainsi, le Vietnam est un pays culturellement imprégné de cette tradition du textile, connu pour ses capacités et talents considérables dans ce domaine. Il s’agit d’une des activités les plus remarquables et caractéristiques du pays, la variété des techniques inspirant de nombreux artistes et stylistes encore aujourd'hui.

tissus vietnamiens nord du vietnam
Les femmes de l'ethnie Lolo au village de Lo Lo Chai apprennent la broderie aux touristes - Photo: vnexpress

Les tissus vietnamiens constituent des merveilleux souvenirs d’un séjour touristique, grâce à leur légèreté et à leur authenticité. On les achète facilement un peu partout, dans les marchés ruraux, dans les élégantes boutiques des grandes villes ainsi que dans les sites fréquentés par des voyageurs. On ne peut pas manquer ceux en soie notamment, appréciés par les locaux comme par les visiteurs étrangers.

La soie, une production millénaire

On sait que la fabrication de la soie a été une caractéristique très ancienne des traditions chinoises. Elle a constitué un élément clé des interactions entre l’Empire du Milieu et les autres pays, en particulier ses voisins. À l'époque féodale du Vietnam, ses produits étaient considérés comme des articles de luxe, symbolisant le pouvoir et l’accès au statut d'élite. On les associait à la noblesse car ils formaient des cadeaux précieux pour les rois, les reines et les mandarins.

la soie vietnamienne
La soie vietnamienne aux teintes somptueuses avec un aspect lumineux

Cela vient du fait que parmi toutes les fibres naturelles, la soie est la plus fine et permet de valoriser le mieux les couleurs. On produit avec elle des tissus chatoyants, aux teintes brillantes et somptueuses. Ceux que l’on fabrique dans le pays en forme de S sont particulièrement lisses, avec un toucher d'une rare douceur ainsi qu'un aspect lustré et lumineux.

Avec toutes ces qualités, les textiles en soie vietnamienne sont devenus depuis belle lurette des articles bien considérés, très prisés dans le commerce entre les nations. Le grand port commercial de Hoi An, au centre du pays, en a tiré beaucoup de bénéfices pendant sa période la plus florissante, du XVIe au XIXe siècle.

Il accueillait de nombreux navires marchands venus de Chine, du Japon, d'Inde, ainsi que du Portugal, des Pays-Bas, d'Angleterre et aussi de France. Ils y faisaient du commerce avec pour mission de se procurer principalement des objets de céramique et des textiles de soie.

hoi an magasin de soie
Un magasin de soie dans les vieux quartiers de Hoi An - Photo: Robert Yanal

De nos jours, le tissu vietnamien, fin et brillant, est devenu plus abordable pour le commun des mortels. La soie connaît actuellement une renaissance, suscitant un engouement dans les domaines de la mode et de l'art. Ses propriétés permettant de s’adapter à une multitude d’usages sont remarquables, tant pour les tenues traditionnelles que pour les vêtements de haute couture modernes.

ao dai vietnam
Les femmes Hué portent l'ao dai traditionnel fabriqué à partir de la soie blanche

En tout seigneur tout honneur, le « ao dai » est le produit en soie le plus associé au Vietnam. Il s’agit de la robe typique des femmes du pays, qui la portent quel que soit leurs âges depuis plusieurs siècles. Cela leur donne un charme unique, discrètement et sans provocation, dans les contextes les plus divers, des cérémonies officielles et activités d’accueil aux réunions familiales.

peinture sur soie mai trung thu
"Trang diem cho dam cuoi" (se maquiller pour le mariage), une célèbre peinture sur soie de l'artiste franco-vietnamienne Mai Trung Thu

Les peintures sur soie du pays sud-est asiatique, lumineuses et minutieusement décorées à la main, suscitent beaucoup d’intérêt aussi. Elles sont même dans l’air du temps pour des créations d'art moderne. 

Vous pouvez vous procurer ces œuvres imprégnées de la culture vietnamienne en visitant les magasins établis dans la rue Hang Gai, par exemple, au cœur du vieux quartier de Hanoi.Si vous souhaitez en savoir plus sur cet artisanat traditionnel, il est encore possible de passer par des ateliers de tissage établis depuis longtemps.

la soie vietnamienne van phuc
Les magasins de soie dans le village de Van Phuc - Photo: vnexpress

On les trouve notamment au « village de la soie » Van Phuc, à 8 kms au sud-ouest du centre-ville de Hanoi. Il bénéficie de sa localisation en périphérie de la capitale et du fait qu’elle y est travaillée depuis plus de 1000 ans.

Pendant la domination française, les tissus et leurs dérivés venant de ce qui n’était encore qu’un village isolé étaient considérés par les colons venus d’Europe comme le produit le plus sophistiqué d'Indochine. En 1931 et 1932, ces produits artisanaux furent même sélectionnés pour être montrés dans les grandes foires à Marseille et à Paris.

>>> Découvrez le village de Van Phuc et les autres villages artisanaux aux alentours d’Hanoi

Il y a aussi, loin du nord Vietnam, les villages de Bao Loc (à Lam Dong dans les hauts plateaux des montagnes centrales) et de Tan Chau (à An Giang dans le delta du Mékong).

La broderie vietnamienne, une tradition artisanale intemporelle encore en vigueur

La soie est également utilisée pour la broderie, un métier artisanal datant du XVIe siècle, grâce à un certain Le Cong Hanh. Sous la dynastie Lê postérieure (« nhà hậu Lê » en vietnamien), ce mandarin a en effet su promouvoir cet art spécial qui a enrichi le patrimoine culturel national.

Les peintures à l'aiguille sur soie ont contribué à créer une nouvelle couleur pour la broderie à la main. Elle figure désormais parmi les cadeaux les plus estimés par les habitants, ainsi que par les visiteurs étrangers en quête de souvenirs lors de leur séjour.

peinture brodée vietnam
Un tableau brodé sur soie au motif des vieux quartiers de Hanoi 

Les tableaux brodés (ou « tranh theu » en vietnamien) sont de grande qualité. Leurs images flamboyantes et leurs nuances de ton délicates sont obtenues grâce à des fils fins à haute densité. Ce processus de fabrication nécessite beaucoup de patience et de talent de la part des artistes peintres aux techniques multiples et sophistiquées.

Les créations sont encore plus difficiles à réussir dans la broderie à la main en trois dimensions. Des milliers de points minuscules rendent les images aussi précises que des photographies; l'éclat doux de la soie leur prête une lueur chaude et brillante. La broderie à l’aiguille ressemble à l’art pictural, avec la différence qu’elle semble peinte avec des fils de soie.

broderie vietnam
La broderie au village Van Lam, Ninh Binh

Le village de Quat Dong, à Hanoi, et celui de Van Lam dans la province de Ninh Binh, sont deux lieux célèbres associés à ces métiers au nord du pays. « Royaume de la broderie vietnamienne », Van Lam a été établi au XIIIe siècle et constitue aujourd’hui une halte incontournable pendant la visite du très réputé complexe paysager de Tam Coc (connu comme la Baie d’Halong terrestre). 

xq vietnam
L'exposition des oeuvres de broderie dans le Musée d'art de la broderie XQ

Cet art textile reste également prospère dans l’ancienne capitale impériale de Hué, au centre du Vietnam, et plus au sud à Dalat, la «ville aux milles fleurs» si appréciée des colons français. En visitant ces deux destinations, n'oubliez pas de découvrir l'une des pratiques artistiques les plus importantes du pays. Cet héritage culturel multi-centenaire peut être admiré plus en détail au Musée d'art de la broderie XQ, dans l’ancienne station de villégiature de l’Indochine française. 

Plus qu’une galerie ou un autre lieu d’exposition, XQ est une oasis de sérénité pour les artistes et amateurs de broderie, aux œuvres élaborées méticuleusement à partir de fils multicolores. 

Le brocart, production essentielle et sophistiquée de certaines ethnies

La soie vietnamienne nous fait penser aux noblesses d'autrefois comme aux tenues élégantes des femmes du pays aujourd’hui. Le brocart, quant à lui, est plutôt associé aux mœurs et coutumes de ses groupes ethniques. Leurs vêtements ainsi se caractérisent par la complexité des textures, avec un souci des détails et des couleurs.

tissus vietnamiens à sapa
Les vêtements et le tissu de l'ethnie Hmong vendus dans une foire ethnique à Sapa

Ce tissu vietnamien – appelé « tho cam » dans la langue nationale - est fabriqué à base de matières telles que le coton, le chanvre ou le lin. Ce dernier présente le double avantage d’être considéré comme écologique et respectueux de la santé (car il ne moisit pas). La fibre textile obtenue grâce à cette plante herbacée offre une capacité d'absorption élevée, ce qui crée toujours une agréable impression de fraîcheur et d’aération pour ceux qu’elle habille.

teinture des tissus vietnamiens
Le brocart est teint de couleur naturelle issue de feuilles d'indigo - Photo: afamily

Riche en texture et en motifs, le brocart vietnamien est généralement teint de différentes couleurs naturelles, issues d'écorce d'arbre, de curcuma, ou de feuilles d'indigo par exemple. Il s’agit vraiment de textile organique, produit dans des contextes culturels spécifiques et travaillé manuellement par les tisserandes. Celles-ci suivent de nombreuses étapes minutieusement, le « fait main » étant un mode de vie essentiel et pas simplement un passe-temps à la mode.

Pour un membre des tribus montagnardes, une nouvelle tenue peut demander une année de travail, voire plus. Le plus incroyable est que la plupart de ces femmes des campagnes vietnamiennes ont appris par elles-mêmes la grande variété de ces techniques de confection. 

Le brocart pratiqué dans le pays en forme de S est également unique car il est tissé avec des motifs sophistiqués, inspirés des coutumes riches et variées des minorités ethniques. Leurs œuvres textiles, héritage d’un passé ancestral, sont par bonheur encore mises en valeur et encensées.

L’art textile au nord du Vietnam

Depuis longtemps, les ethnies vietnamiennes des régions montagneuses septentrionales affichent des motifs sur leurs vêtements, évoquant leur vie quotidienne, leur culture ainsi que leurs liens avec la nature. Certains dessins sont profondément enracinés dans les contes de fées et les folklores de leur région, tandis que d’autres s’inspirent des paysages naturels où ces populations habitent. Des arbres, plantes, animaux et produits agricoles sont ainsi représentés au même titre que les traditions.

motif de brocart hmong
Le motif montre la table à repas avec les sièges des membres dans la famille.
Il représente le désir des femmes Hmong que la famille soit toujours harmonieuse et heureuse

Si une jeune femme du groupe Hmong cherche un mari, vous noterez peut-être un hameçon sur les manches de sa veste ou sa jupe. Si un couple veut fonder une famille, les ornements sur leurs vêtements symboliseront éventuellement une maison représentant l'unité du foyer, combinée avec une feuille signifiant la croissance. Dans le cas d’une personne âgée qui est malade, il y a des chances qu'elle porte des brocarts liés au monde des esprits.

On confectionne ces vêtements selon des techniques de broderie uniques. Les motifs de la communauté des Hmong fleuris sont utilisés comme décorations lumineuses et somptueuses. À l'aide du procédé de l’application, des morceaux carrés brodés sont cousus sur un grand tissu principal avec des points de suture parfaitement cachés ; leurs couleurs sont vives, du rose, rouge et orange au vert et bleu.

batik hmong
L'art de batik Hmong

Le travail des points est essentiel en broderie Hmong, communauté qui pratique également le batik, basé sur l’usage de la cire en contrôlant sa température. Cette technique textile originaire d’Indonésie utilise cette matière rendue liquide en la chauffant, pour dessiner des motifs sur une surface de tissu. Cela permet d'empêcher d'absorber le colorant durant la teinture. Traditionnellement, des feuilles d'indigo naturel sont utilisées pour donner au tissu typique des Hmong une couleur bleu marine foncé. Lorsque le processus prend fin, la cire est retirée à la chaleur et le motif est révélé.

tissus vietnamiens
Le tissage de lin au village de Lung Tam (Ha Giang)

Si vous souhaitez en savoir plus sur le brocart Hmong, allez visiter dans la pointe nord du pays le village de tisserandes Lung Tam. Niché au pied des collines du district de Quan Ba, dans la province de Ha Giang, il est connu pour son artisanat traditionnel et très ancien, du brocart produit à partir du lin. Ses habitantes, en plus d’être douées pour le tissage, ont des compétences exceptionnelles en matière de teinture et de technique batik Hmong. Grâce à leurs ornements et couleurs uniques sur des matériaux respectueux de l'environnement, les œuvres d'art de ces artistes de Lung Tam s’exportent au Japon et en Europe.

Il n’est pas exagéré de dire que les costumes colorés des diverses ethnies vietnamiennes apportent beaucoup de diversité aux régions montagneuses. Vous en aurez une preuve éclatante en visitant les foires ou marchés ethniques. Cela ne se limite pas aux habits des femmes de ces communautés car on note aussi les motifs traditionnels sur d’autres objets liés à leurs vies, comme les chapeaux, les ceintures, les tabliers et même les porte-bébés.

>>> Une découverte approfondie des montagnes du nord-ouest, pays des minorités Thaïs et Hmong

Le brocart dans les régions plus méridionales

Unique et complexe, le brocart « zeng » fait depuis longtemps la fierté de l'ethnie Ta Oi, au centre du Vietnam. Elle habite dans le district d'A Luoi, à environ 70 km au sud-ouest de la ville impériale de Hué. Dans le passé, cet artisanat ne jouait que sur deux couleurs, le noir représentant l'eau et le rouge pour le feu. Plus tard, les Ta Oi ont créé plusieurs nouvelles teintes – du blanc et jaune au vert et violet - à partir de matériaux trouvés dans la nature.

brocart vietnam
Le tissage de brocart "zèng" chez les Ta Oi au village d'A Luoi (Hué) - Photo: vietnamnet

Ce travail sophistiqué à la main a été préservé à travers de nombreuses générations, et largement introduit dans d'autres régions du Vietnam ou d’ailleurs. Maintenant, de plus en plus d'étrangers viennent à A Luoi pour voir comment les articles « zeng » sont fabriqués et pour les acheter. Des produits Zeng ont été exportés et présentés lors de défilés de mode partout dans le monde.

D’autre part, plus au sud du pays à 10 km de la ville côtière de Phan Rang, on trouve de nombreux vestiges de la culture Cham. Le village de My Nghiep, en particulier, est le berceau du brocart propre à cette civilisation encore vivante grâce à l'ethnie qui porte son nom. Ses tissus traditionnels sont attrayants grâce à la diversité des motifs et des couleurs qu’elle exprime avec talent.

brocart vietnam my nghiep village
Le tissage de brocart chez les Cham au village de My Nghiep

Il faut savoir aussi que les villageois de My Nghiep sont connus pour leurs anciennes représentations textiles de la divinité hindoue Shiva, du dieu ressemblant à un oiseau Garuda, et des dragons. Ils ont créé de nouveaux modèles montrant les éléphants des ethnies des Hauts Plateaux du sud Vietnam. 

Conclusion

Les tissus vietnamiens sont bien le reflet d’une histoire riche et longue, qui a façonné culturellement les communautés du pays. Ces textiles font partie intégrante du patrimoine et du récit national. En vous y intéressant, vous connaîtrez mieux les valeurs et coutumes qui font l'identité du Vietnam. Et en visitant les magasins spécialisés dans ces nobles produits artisanaux, vous pourrez ramener chez vous des souvenirs chatoyants d’un voyage inoubliable!

>>> Envie de découvrir les patrimoines magnifiques du Vietnam, jetez un coup d'oeil sur l’itinéraire : Le meilleur du Vietnam 15 jours

Partager cet article sur:
Cet article vous est utile ? Laissez - nous vos commentaires ou questions !
Les articles susceptibles de vous intéresser
Cao lau, le trésor culinaire de Hoi An 

Cao lau, le trésor culinaire de Hoi An 

Cao lau est un grand trésor culinaire de Hoi An. Ces pâtes ont la réputation d’être uniques, fabriquées exclusivement à partir d’ingrédients que l’on ne trouve qu’à Hoi An et ses environs. Qu’en est-il, concrètement ? Découvrons la magie de ce mets quasiment mythique préparé nulle part ailleurs, aux origines et secrets fascinants.

25/06/20214.457 views
30 avril 1975: la « chute de Saigon » et la réunification du Vietnam

30 avril 1975: la « chute de Saigon » et la réunification du Vietnam

Que savez-vous sur le 30 avril 1975? En savoir plus sur cet événement pour les Vietnamiens, et sur les lieux qui rappellent les temps historique de la guerre du Vietnam

08/05/20214.450 views
Le riz vietnamien, bien plus quun aliment

Le riz vietnamien, bien plus qu'un aliment

Bien plus qu’une simple denrée alimentaire, le riz vietnamien est un véritable symbole national, indissociable de la population et faisant partie intégrante de ses traditions culturelles. Les plats et boissons à base de ce grain jouent un rôle essentiel dans ses coutumes, notamment celles liées aux célébrations et à la spiritualité

12/04/20214.347 views
Voyage dans l’univers du thé vietnamien: de théiers à l’art de sa dégustation

Voyage dans l’univers du thé vietnamien: de théiers à l’art de sa dégustation

Au Vietnam, le « trà » ou thé vietnamien est plus qu'un simple breuvage pour démarrer la matinée en avalant une tasse. De la culture des théiers jusqu’à l’art de la dégustation, nous vous disons tout dans cet article !

12/04/20214.346 views
Banh mi : origines et recettes du meilleur sandwich vietnamien

Banh mi : origines et recettes du meilleur sandwich vietnamien

La cuisine est un des plus importants transmetteurs de culture, reflétant les traditions d’un pays. Le « banh mi » est un plat vietnamien qui l’illustre bien, faisant honneur à sa gastronomie.

26/03/20214.263 views
Banh xeo : les secrets de la délicieuse crêpe vietnamienne

Banh xeo : les secrets de la délicieuse crêpe vietnamienne

Le « banh xeo » n’est pas le mets le plus connu, quand on pense à la gastronomie du pays sud-est asiatique et à son raffinement. Il est un des plus connus de sa cuisine de rue, qui n’est pas particulièrement sophistiquée ou perçue comme préparée délicatement. Mais autour de ce plat en apparence simple, gravite un univers complexe car il connaît de nombreuses variations à travers le Vietnam. Il s’agit d’une spécialité gourmande assez complète et facile à élaborer, en la personnalisant selon vos envies.

26/03/20214.262 views
La spiritualité, un pilier de la société vietnamienne

La spiritualité, un pilier de la société vietnamienne

S’intéresser aux pratiques religieuses des Vietnamiens donne un aperçu formidable et fascinant de leurs traditions et croyances C’est quoi le culte, dans leurs coutumes ? Comment les rites les plus populaires de la planète sont pratiqués dans leur pays ? Nous vous proposons quelques clés de la religion Vietnam pour comprendre.

25/03/20214.261 views
Le « top 5 » des surprises sur la bière vietnamienne

Le « top 5 » des surprises sur la bière vietnamienne

Tabouret en plastique et grand verre de « bia hoi » font partie intégrante de la culture de rue au Vietnam. Cette bière fraîche et pas chère y est partout la boisson préférée, depuis pas si longtemps, d’ailleurs. Avant de vous décapsuler une bonne mousse pour la savourer, on vous dévoile ses secrets !

25/03/20214.260 views
Lalcool, un patrimoine culturel du Vietnam

L'alcool, un patrimoine culturel du Vietnam

Si vous êtes un amateur de découvertes culinaires, il faut visiter le pays en forme de S pour ses spiritueux.

25/03/20214.259 views
L’histoire et la véritable recette des nems vietnamiens

L’histoire et la véritable recette des nems vietnamiens

Voyager, c’est aussi explorer les traditions et s’ouvrir à de nouvelles cultures. Goûter à la cuisine locale fait donc partie intégrante de l’aventure ! Il est temps d’apprendre à apprécier la gastronomie vietnamienne. On parie que vous avez déjà entendu parler des nems vietnamiens, l’un des plats emblématiques qui représente la tradition, la finesse, la quintessence de la cuisine locale

17/12/20204.171 views
Devis sur mesureRenseignement